• AUTRES ÉDITIONS :
  • 67 ANS D'AFFICHES DU FESTIVAL
  • MAISON JEAN VILAR
VOUS RECHERCHEZ
FILTRE(S) OPTIONNEL(S)

Yacobi et Leidenthal

de Hanokh Levin
mise en scène Michel Didym
France
  • Théâtre musical



  • J
  • V
  • S
  • D
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
 
  • Parce qu'il vient de comprendre qu'il était né pour vivre, Yacobi décide de rompre officiellement et définitivement avec son meilleur ami David Leidenthal, dont l'existence est une entrave à ce flux bouillonnant qui l'appelle. Rapidement, il rencontre la plantureuse Ruth Chahach. Elle se prétend pianiste, rêve en secret d'un homme qu'elle pourra dominer. Lui ne voit que l'alliance parfaite de l'esprit et de la matière, se persuade qu'il a trouvé la femme idéale : celle qui, après sa mort, suivra son cercueil. Le jour de la noce, Leidenthal vient s'offrir en cadeau de mariage. Par nature serviteur fidèle et dévoué, il s'appliquera à bien souffrir pour que le couple puisse profiter de chaque instant. Le malheur de l'un peut-il être le gage du bonheur de l'autre ? Peut-on espérer, dans un jeu d'humiliant/humilié où les positions ne cessent de s'intervertir, surmonter son incapacité fondamentale à vivre ? L'échec est-il inéluctable ? Maître dans l'art de manier l'humour féroce du désespoir, Hanokh Lévin, l'un des plus brillants auteurs israéliens décédé l'année dernière, tisse, avec une originalité sans concessions, une fable où la cruauté et le trivial aspirent toujours à une inaccessible sublimation et où les personnages, profondément humains dans leurs piètres tentatives d'exister, nous renvoient impitoyablement à nous-mêmes.

  • Distribution
    texte français : Laurence Sendrowicz
    musique : Johann Riche, Philippe Thibault et Alexandre Authelain
    scénographie : Steen Halbro
    lumière : Daniel Levy
    costumes : Mathieu Trillaud
    assistante à la mise en scène : Géraldine Bourgue
    collaboration artistique : Cécile Backès
    conseil chorégraphique : Cécile Bon
    création musicale et interprétation : Johann Riche (accordéon), Philippe Thibault (contrebasse), Franck Seguy (clarinette) et Philippe Brieghclarinette (en alternance )
    avec (par ordre d'entrée en scène) : Charlie Nelson (Itamar Yacobi), Philippe Faure (David Leidenthal) et Christine Murillo (Ruth Chahach)
    régie générale : Marc Labourguigne
    Production
    production : L'Hippodrome de Douai-scène nationale, Centre dramatique de Normandie-Comédie de Caen, Parc et Grande Halle de la Villette-Cabaret sauvage, Compagnie Boomerang subventionnée par la DRAC de Lorraine, le conseil régional de Lorraine et la Ville de Metz
    avec le soutien du : Festival d'Avignon
    avec le concours de : l'Adami et de la SPEDIDAM
    Yacobi et Leidenthal est édité par : le Théâtre des Treize Vents, à l'initiative du Centre international de Traduction théâtrale-Maison Antoine-Vitez
    Remerciements : Pierre Walfiz, Label Bleu, l'Apostrophe-scène nationale de Cergy-Pontoise, le Théâtre du Campagnol, Théâtre Ouvert-centre dramatique national de création, le service culturel de l'Ambassade d'Israël en France
    La Mousson d'été-Méditerranée a présenté ce texte en lecture à : l'Abbaye des Prémontrés, Pont-à-Mousson (Meurthe et Moselle)
    édition : CITT - Maison Antoine-Vitez
 

PARTAGER

| PLUS