• AUTRES ÉDITIONS :
  • 67 ANS D'AFFICHES DU FESTIVAL
  • MAISON JEAN VILAR
VOUS RECHERCHEZ
FILTRE(S) OPTIONNEL(S)

low pieces

conception XAVIER LE ROY
Montpellier
  • Danse



  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • L
  • M
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 22h

    00

  • 22h

    00

  • 22h

    00

  •  
  • 18h

    00

  • 18h

    00

  • 18h

    00

  •  
 
 
  • Et si commencer et clore une pièce par une conversation était le moyen le plus simple pour créer un lien entre artistes et spectateurs ? Pour Xavier Le Roy, ce qu'on montre compte autant, sinon moins, que les débats qui en découlent : ses pièces sont toutes des supports de réflexion. Deux temps d'échange entre le public et les interprètes ouvrent et ferment donc low pieces. La présentation des mouvements qu'encadrent, en miroir, ces espaces de parole en est bouleversée quand les danseurs, avec lesquels le spectateur parlait quelques minutes auparavant, se retrouvent déshabillés sur scène, couchés ou à quatre pattes. S'agit-il d'ailleurs vraiment des mêmes ? En quoi le regard des uns et des autres est-il modifié ? Comment danseurs et spectateurs vont-ils reconfigurer un espace commun ? Face à ces corps nus, l'image sociale du danseur en train de discuter, encore présente aux yeux du spectateur peu de temps auparavant, s'estompe. Tout mot qui voudrait décrire semble en deçà ou au-delà de ce qui nous est donné à voir. Il pourrait s'agir d'un troupeau d'animaux au repos, d'une meute de lions au soleil, d'une composition végétale... Ces images se succèdent dans notre imagination. Le groupe d'individus se mue en groupe de nature indéterminée, capable d'accueillir l'ensemble de nos projections. Xavier Le Roy joue ainsi sur nos sens et interroge une nouvelle fois dans cette pièce la manière dont nous percevons un corps. En refusant les codes vestimentaires et en soustrayant le mouvement aux habitudes sociales, il propose au regard du spectateur une communauté dégagée de son humanité. Animale ? Mécanique ? Végétale ? Devant nos yeux, une suite de paysages chorégraphiques suggère une autre forme d'être au monde. MF

  • Distribution

    conception Xavier Le Roy


    avec Saša Asentić, Eleanor Bauer, Christine De Smedt, Luís Miguel Félix, Mette Ingvartsen, Krõõt Juurak, Xavier Le Roy, Neto Machado, Jan Ritsema, Salka Ardal Rosengren, Jefta Van Dinther


     

    Production

    production Le Kwatt
    avec le soutien du Festival d'Avignon, Festival In-Presentable La Casa Encendida (Madrid), Julia Stoschek Collection (Düsseldorf), The Center for Advanced Visual Studies/MIT (Boston), Tanzquartier Wien (Vienne), Southbank Centre (Londres), Hebbel am Ufer (Berlin)

 

PARTAGER

| PLUS

EN SAVOIR +

ENTRETIEN AVEC
XAVIER LE ROY


TÉLÉCHARGER


 


PROGRAMME DE SALLE


TÉLÉCHARGER


 

RENCONTRES

DÉJÀ PASSÉES

mercredi 20 juillet 17:00
École d'Art

CONVERSATIONS DE L'ÉCOLE D'ART
Autour des formes singulières de relation des spectateurs à l’œuvre

ÉCOUTERÉCOUTER

lundi 18 juillet 11:30
Cloître Saint-Louis

CONFÉRENCES DE PRESSE
Conférence de presse du 18 juillet, avec J. Moreau et É. Daho, R. Ouramdane, B. Matijević et G. Chico, X. Le Roy

LA VIDÉOLA VIDÉO