• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 

Édito

59e édition
du 8 au 27 juillet 2005

Après notre premier Festival créé avec la complicité de Thomas Ostermeier, voici le 59e Festival d'Avignon que nous avons imaginé en compagnie de Jan Fabre, inspirés par ses oeuvres et par nos longues conversations à Anvers et Avignon. Ainsi chaque année, nous vous proposons de venir voyager sur un territoire artistique différent. La 60e édition en 2006 s'inventera avec Josef Nadj et la suivante avec Frédéric Fisbach.

Jan Fabre est un artiste qui ne cesse de questionner la vitalité de l'être humain, et d'interroger la place de l'art et de l'artiste dans notre monde. Il est un poète qui explore, jusque dans ses limites, son corps, son âme, ses visions. Nourri par l'histoire de l'art, des peintres primitifs flamands à Marcel Duchamp, du théâtre grec à Antonin Artaud, il s'exprime aussi bien par le dessin, la sculpture, l'écriture et l'art de la scène où se mêlent dans le corps des interprètes le théâtre et la danse. Il crée, nuit et jour, des pièces poétiques, sensibles, extrêmes, et drôles. Ses oeuvres, si différentes selon leur forme, nous ont émus, fait rire, troublés, voire dérangés, mais elles nous touchent toujours par cette énergie débordante et vitale empreinte d'un esprit libre venue de l'enfance et du carnaval.

Nous avons convié à ce festival de nombreux poètes de la scène. Ils interrogent, à travers leurs créations, notre qualité d'être humain dans sa dimension spirituelle et animale. Ces artistes interpellent la relation que nous entretenons avec notre corps, nos rêves et nos fantasmes, notre rapport à la beauté mais aussi à la violence qui parfois cohabitent en nous, notre rapport à la science, à nos limites et à la loi, notre besoin de croire et d'aimer. Ils nous entraînent à penser notre humanité d'aujourd'hui et imaginer celle de demain. En sondant leur intimité, ils affirment la possibilité de trouver quelque chose qui s'apparenterait à l'universel ou au sacré pour, peut-être, réenchanter le monde. En quête d'utopies, ces poètes recherchent aussi de nouvelles formes théâtrales pour transcender leur paysage intérieur, leur vision du monde et les partager dans l'espace et le temps de la représentation. Le corps et le verbe sont les matériaux premiers de ces artistes de théâtre et de danse qui conçoivent souvent leur création de façon globale et nourrissent leur langage d'autres formes d'arts - cinéma, arts plastiques, musique, performances - effaçant parfois la frontière entre les genres.

Pour vous permettre de mieux rencontrer leur oeuvre nous présentons parfois plusieurs spectacles ou formes d'un même créateur. Ces propositions sont enrichies également par les programmes inventés avec nos partenaires France Culture, Sacd, le Cinéma Utopia, l'Adami, les cycles de musiques sacrées. Nous avons voulu qu'Avignon soit encore et toujours un festival de création et de découvertes. Plus de quatre cinquième des spectacles n'existaient pas au moment où nous les avons choisis, et plus de la moitié seront créés en juillet à Avignon. Nous vous convions à venir les découvrir pour vivre cette expérience si singulière et toujours nouvelle d'être spectateur. Forts de la générosité, de la créativité et de la vitalité des artistes que nous avons invités, nous parions que ces nouvelles pièces sauront éveiller vos sens, faire appel à votre imagination et, nous l'espérons, vous questionner et vous émouvoir.

Le Festival est aussi depuis longtemps un lieu de rassemblement et de réflexion de la profession du spectacle vivant. Il a été en juillet 2004 un lieu de discussion sur la place de l'art, sur les conditions de la réalisation, sur les politiques culturelles. L'ensemble des acteurs professionnels et politiques s'est réuni avec le public pour se parler, s'écouter et tenter de se comprendre. Mais nos préoccupations sur les questions sociales qui ont secoué notre secteur reste entières, et nous sommes concernés par l'évolution du dossier de l'assurance chômage des artistes et techniciens du spectacle. Que se soit par une nouvelle négociation des partenaires sociaux ou, à défaut, par une loi, il est nécessaire et urgent de confirmer un nouvel accord qui garantisse la pérennité du système d'assurance chômage, dans la solidarité interprofessionnelle. Nous souhaitons qu'il permette de rebâtir un système adapté aux spécificités de nos métiers pour que cesse la fragilisation d'une partie des artistes et des techniciens.

Des lectures du matin aux surprises de la Vingt-cinquième heure, en passant par les spectacles de l'après-midi et du soir, c'est à vous maintenant de dessiner votre propre parcours. Comme venir à Avignon, c'est non seulement vivre une expérience de spectateur mais encore la partager, vous (re)trouverez les nombreuses possibilités de rencontres et discussions avec les artistes et avec des penseurs.

Nous publierons au début du Festival "le guide du spectateur" avec son agenda de toutes les manifestations organisées autour des spectacles. Deux nouveaux lieux sont utilisés cette année : le gymnase du lycée René-Char et le parc du Château de Saumane. Comme pour la carrière de Boulbon, vous pourrez y accéder en empruntant des navettes gratuites et trouverez sur place de quoi vous restaurer.

Nous vous souhaitons une bonne lecture du programme, rythmé par les dessins de Jan Fabre, et vous attendons à Avignon, car nous avons rêvé et construit ce Festival, à vous de le faire vivre.

Hortense Archambault et Vincent Baudriller
Directeurs
Avignon, avril 2005

 

 

Téléchargements

  • Programme du Festival d'Avignon - 2005

    PDF

  • Guide du spectateur du Festival d'Avignon 2005

    PDF