• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 
    • ARCHIVES 2015 / Patrice Chéreau, un musée imaginaire

    • Exposition
    • Patrice Chéreau, un musée imaginaire

    • Exposition

En pratique

 

S

4

D

5

L

6

M

7

M

8

J

9

V

10

S

11

11h

D

12

11h

L

13

11h

M

14

11h

M

15

11h

J

16

11h

V

17

11h

S

18

11h

D

19

11h

L

20

11h

M

21

11h

M

22

11h

J

23

11h

V

24

11h

S

25

11h

en images

Patrice Chéreau, un musée imaginaire © Christophe Raynaud de Lage

© La Compagnie des Indes

Patrice Chéreau, un musée imaginaire © Christophe Raynaud de Lage

Patrice Chéreau, un musée imaginaire © Christophe Raynaud de Lage

Patrice Chéreau, un musée imaginaire © Christophe Raynaud de Lage

 

présentation

  • «Rien ne le laissait indifférent, ni les poètes de son temps ni les poètes éternels, ni les peintres classiques ni les architectes de l'inattendu, ni les cinéastes pionniers, ni ceux qui inventaient avec lui un nouveau rapport au monde. Dans cette profusion, il savait trouver sa permanence, son chant singulier, ce qui tout en héritant infiniment et en s'inspirant de tout, produit une oeuvre sans équivalent. (...) Il aimait les choses brûlantes jusqu'à l'insupportable, et pourtant il savait aussi méditer à l'ombre d'un arbre mélancolique, le combat intérieur de la création laissant place à une sorte de béatitude et de tristesse du travail accompli.»
    Extrait de Chéreau par Olivier Py, catalogue de l'exposition. 

    Cette exposition inaugurale est le premier hommage dédié à ce monstre sacré du monde du théâtre, de l'opéra et du cinéma, devenu une icône nationale depuis sa mort en octobre 2013. Associé à l'IMEC (Institut Mémoires de l'édition contemporaine) où Patrice Chéreau avait déposé ses archives personnelles, la Collection Lambert propose un parcours associant notes, esquisses, entretiens filmés de l'artiste avec des oeuvres d'art. Les trois thématiques associées à l'oeuvre polymorphe de Chéreau sont traitées dans l'exposition et le catalogue : le théâtre, le cinéma, l'opéra. Chaque salle est un condensé de ses obsessions, de ses passions (l'engagement politique, les années sida, le rapport au corps et à l'amour, la passion de l'histoire classique et contemporaine...)

    Artistes exposés :Adel Abdessemed, Marina Abramović, Antonin Artaud, Francis Bacon, Peder Balke, Jean-Michel Basquiat, Hans Bellmer, Christian Boltanski, A. Bourjos, Victor Brauner, Guillaume Bresson, Francesco Cairo, Jean-Baptiste Carpeaux, Théodore Chassériau, Jeanne-Elisabeth Chaudet-Husson, Patrice Chéreau, François Clouet, Léon Cogniet, Alexandre Corréard, François-Xavier Courrèges, Jacques-Louis David, Édouard Bernard Debat-Ponsan, Berlinde De Bruyckere, Eugène Delacroix, Georges de La Tour, Jules-Élie Delaunay, Duane Michals, Jean Dubuffet, Marlene Dumas, Henri Fantin-Latour, Mariano Fortuny, Johann Heinrich Füssli, Cyprien Gaillard, Théodore Géricault, Alberto Giacometti, Anne-Louis Girodet-Trioson, Nan Goldin, Felix Gonzalez-Torres, Douglas Gordon, George Grosz, Thomas Alexander Harrison, Hugo Hodiener, Candida Höfer, Edward Hopper, Roni Horn, Eugène Isabey, Erez Israeli, Louis Janmot,Anselm Kiefer, David Lamelas, Jérôme-Martin Langlois,Gustave Le Gray, O. Winston Link, René Magritte,Robert Mapplethorpe, Brice Marden, Henry Peach Robinson, Yan Pei-Ming, Pablo Picasso, William Quiller Orchardson, Pierre-Auguste Renoir, Gerhard Richter, Henri Rivière, David Roberts, Georges Rouault, Rudolf Schlichter, Carlos Schwabe, Andres Serrano, Théophile-Alexandre Steinlen, Thomas Struth, Hiroshi Sugimoto, Cy Twombly, Raoul Ubac, Vincent Van Gogh, Jacques Villeglé, Gabriel von Max, Mark Wallinger, Bob Wilson, Zoran Music

    © Photo Nan Goldin, Clemens and Jens on the train to Paris, 1999, Cibachrome, Collection Lambert en Avignon.

  • Production

    Collection Lambert en Avignon