• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 

Le Festival en chiffres

Le Festival d'Avignon

- présente, chaque année, une soixantaine de spectacles différents, français et étrangers, pour près de 300 représentations. Nombre de ces spectacles sont des créations ou des premières en France.

- organise autour des spectacles des rencontres avec les artistes du Festival, des lectures de textes inédits, des projections de films, des expositions qui permettent au spectateur de mieux rencontrer l'oeuvre des artistes présentés en la parcourant sous des angles différents.

- transforme plus d'une vingtaine de lieux, le plus souvent patrimoniaux et en plein air, en lieux scéniques, très variés par leur architecture et leur nombre de places, de 50 à 2000.

- délivre entre 110 000 et 120 000 billets pour les spectacles payants et accueille entre 45 000 et 50 000 spectateurs dans ses manifestations gratuites. Ses spectateurs viennent environ pour 33% de la région d'Avignon, 26% d'Ile-de-France, 27% des autres régions françaises et 14% de l'étranger. Ces dernières années, le Festival connaît une fréquentation moyenne de 90% à 95%.

- réunit plus de 500 journalistes français et étrangers qui écrivent plus de 2 000 articles sur le Festival. Des émissions de télévision ou de radio s'y déroulent en direct. Tous les grands supports de presse écrite y envoient des correspondants. Une cinquantaine de photographes couvrent par ailleurs l'événement.

- réunit près de 3 500 professionnels du spectacle vivant, venant du monde entier, pour organiser des rencontres sur les arts de la scène et les politiques culturelles. Véritable forum professionnel, le Festival organise tous les jours des débats participant à la confrontation d'idées et de points de vue que constitue ce moment unique dans la vie culturelle européenne. Édité en 20 000 exemplaires, un guide du professionnel du spectacle vivant recense jour après jour ces rendez-vous.

- édite chaque année 50 000 avant-programmes et 90 000 programmes. En juillet, 50 000 guides du spectateur (agenda des manifestations gratuites du Festival) sont distribués sur place. Le site internet, en français et en anglais, connaît une fréquentation constante (765 169 visites en 2014), ainsi que la page Facebook du Festival, créée en juin 2010, qui compte plus de 37 000 mentions "j'aime" ou plus de 13 000 visiteurs uniques. Le compte Twitter recense 10 200 inscrits.

- est une association à but non lucratif régie par la loi 1901, subventionnée par l'État (Ministère de la Culture et de la Communication), la Ville d'Avignon, la Communauté d'Agglomération du Grand Avignon, le Département de Vaucluse, la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et le programme culture de l'Union européenne dans le cadre de Villes en Scène / Cities on Stage.

- son conseil d'administration est composé comme suit : président Louis Schweitzer ; vice-présidente Cécile Helle, maire d'Avignon ; secrétaire Christiane Bourbonnaud, ancienne directrice déléguée du Festival d'Avignon et de l'ISTS ; trésorier Jacques Montaignac, conseiller communautaire de la Communauté d'agglomération du Grand Avignon ;

Membres de droit : Bernard Gonzalez, préfet de Vaucluse ; Régine Hatchondo, directrice générale de la création artistique au Ministère de la Culture et de la Communication ; Marc Ceccaldi, directeur régional des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Chantal Eymeoud, conseillère régionale de Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Elisabeth Amoros, vice-présidente du Conseil Départemental de Vaucluse ;

Personnalités qualifiées : Laure Adler, journaliste ; Emmanuel Ethis, sociologue, professeur des universités, recteur de l'Académie de Nice ; Christian Étienne, maître cuisinier ; Annie Rosenblatt, chargée de production ; Jean-Pierre Vincent, metteur en scène.

- bénéficie d'un budget de 12.6 millions d'euros pour l'année 2017 (hors prestations en nature de la Ville et de l'Agglomération), dont les dépenses se répartissent ainsi : 35 % pour les activités programmation, production, coproduction, action culturelle, 36 % pour les aménagements techniques et le fonctionnement des différents lieux de spectacle, 29 % pour le fonctionnement (dont celui de la FabricA), l'administration et la communication. Ses ressources proviennent pour 58 % de subventions publiques (dont 55% de l'État, 13% de la Ville d'Avignon hors prestations en nature, 13% de la Communauté d'Agglomération du Grand Avignon hors prestations en nature, 11% de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et 9% du Département de Vaucluse) et de 42 % de recettes propres (billetterie, mécénat, sociétés civiles, partenariats spécifiques, vente de spectacles...).

- a établi des relations durables avec des mécènes, au premier rang desquels la Fondation Crédit Coopératif. Le Festival a mis en place un cercle des entreprises partenaires du Festival regroupant une quinzaine de petites et moyennes entreprises, ainsi qu'un cercle des mécènes individuels.

- génère des retombées économiques sur la ville estimées entre 23 et 25 millions d'euros (sans compter les retombées des autres manifestations comme le Off, les rencontres professionnelles, etc.).

Parallèlement au Festival d'Avignon, le Off accueille plus de 1 000 compagnies qui se produisent de leur propre initiative dans une centaine de lieux différents en trouvant les financements nécessaires.