• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 
    • ARCHIVES 2004 / De Val van de Goden (La Chute des dieux)

    • Théâtre / Spectacle
    • De Val van de Goden (La Chute des dieux)

    • Théâtre / Spectacle

En pratique

  • de d'après le film les Damnées de Luchino Visconti

    mise en scène Johann Simons et Paul Koek / ZT Hollandia

    Pays-Bas

  • > Cour du lycée Saint-Joseph

    spectacle en néerlandais surtitré en français

    Durée : 3h10

  • plein tarif : 23 euros tarif réduit : 19 euros

 

S

3

D

4

L

5

M

6

M

7

J

8

V

9

S

10

D

11

L

12

M

13

M

14

J

15

V

16

S

17

D

18

L

19

M

20

M

21

J

22

V

23

S

24

D

25

L

26

M

27

en images

La Chute des dieux © Bellamy / Festival d'Avignon

La Chute des dieux © Bellamy / Festival d'Avignon

La Chute des dieux © Bellamy / Festival d'Avignon

La Chute des dieux © Bellamy / Festival d'Avignon

La Chute des dieux © Bellamy / Festival d'Avignon

 

présentation

  • C'est en voulant faire partager un théâtre ancré dans la réalité à une population qui en est trop souvent éloignée, que le metteur en scène Johan Simons, accompagné du percussionniste Paul Koek, a créé la compagnie néerlandaise Theatergroep Hollandia en 1985, devenue ZT Hollandia en 2001. Dans les fermes, les usines désaffectées, les stades de football ou les casses automobiles, cet ensemble composé d'une dizaine de comédiens a forgé un art scénique direct, critique et musical. Leurs spectacles issus de la tragédie antique ou de textes contemporains se sont imposés non seulement aux Pays-Bas, mais dans toute l'Europe du Nord.



    La Chute des dieux
    En 1933, le baron Joachim von Essenbeck, patriarche d'une riche famille industrielle des aciéries de la Ruhr, fête son anniversaire au milieu des siens, alors que les nazis se précipitent sur le Reichstag incendié. Sur les cendres d'un monde ancien, une fratrie se déchire, se désagrège, libère ses instincts les plus vils qu'autorise la montée d'une volonté de puissance totale. Dans une danse macabre, notamment composée par le musicien Heiner Goebbels et arrangée par Paul Koek, où les cordes tendues et les percussions font résonner en direct les bruits de bottes et les tourments intérieurs, une humanité plongée dans de sombres temps transgresse tous les interdits, se perd dans le meurtre du père et l'inceste œdipien. Adaptée du film envoûtant de Luchino Visconti les Damnés (1969), la Chute des dieux en reprend la trame principale. Membre fanatique des SS de Himmler, Aschenbach convainc Friedrich Bruckmann, directeur des aciéries et amant de la baronne Sophie, de porter Hitler au pouvoir. Meurtrier du baron von Essenbeck, Bruckmann récupère les pleins pouvoirs sur les aciéries des mains du jeune héritier Martin, le fils névrosé de Sophie, une Lady Macbeth moderne. Le basculement de l'Europe vers le fascisme enserre ce huis clos familial. Une veste tombée, une autre enfilée : dans un ballet parfaitement réglé, les neuf comédiens et trois musiciens de la compagnie ZT Hollandia jouent tous les personnages de cette ascension de la perversion des pulsions.

  • Distribution

    d'après l'histoire originale et le scénario des Damnés de : Nicola Badalucco, Enrico Medioli et Luchino Visconti
    mise en scène : Johan Simons et Paul Koek
    avec : Elsie de Brauw, Gonny Gakeer, Aus Greidanus jr., Loes Haverkort, Fedja van Huêt, Hannah van Lunteren, Peter Paul Muller, Sanne van Rijn, Jeroen Willems
    adaptation : Tom Blokdijk
    musique et composition : Heiner Goebbels, Paul Koek, Ton van der Meer, Frances-Marie Uitti
    scénographie : Paul Beuk, Leo de Nijs, Ronald Roffel
    costumes : Dorine van Ijsseldijk, Joke Sommen, Jolanda van de Ven
    son : Will-Jan Pielage
    lumières : Ate-Jan van Kampen
    assistante à la mise en scène : Petra van Huffel

    Production

    production : ZT Hollandia
    avec le soutien : de l'Onda pour les surtitres

en savoir +