• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 
    • Papperlapapp

    • Théâtre - Musique / Spectacle

En pratique

 

M

7

22h

J

8

22h

V

9

22h

S

10

D

11

22h

L

12

22h

M

13

22h

M

14

J

15

22h

V

16

22h

S

17

22h

D

18

L

19

M

20

M

21

J

22

V

23

S

24

D

25

L

26

M

27

en images

Papperlapapp © Christophe Raynaud de Lage

Papperlapapp © Christophe Raynaud de Lage

Papperlapapp © Christophe Raynaud de Lage

Papperlapapp © Christophe Raynaud de Lage

Papperlapapp © Christophe Raynaud de Lage

Papperlapapp © Christophe Raynaud de Lage

Papperlapapp © Christophe Raynaud de Lage

Papperlapapp © Christophe Raynaud de Lage

Papperlapapp © Christophe Raynaud de Lage

Papperlapapp © Christophe Raynaud de Lage

Papperlapapp © Christophe Raynaud de Lage

© LA COMPAGNIE DES INDES / FESTIVAL D'AVIGNON

 

présentation

  • C'est d'un conflit politico-religieux entre le roi de France Philippe le Bel et le pape Boniface VIII qu'est née l'histoire de la papauté avignonnaise et donc l'histoire du Palais des papes et de sa célèbre Cour d'honneur, que Christoph Marthaler, Anna Viebrock et leurs compagnons investiront sept cent un ans après l'installation des papes en France. Ce spectacle, créé pour et avec la Cour, ne sera présenté qu'au Festival. Curieux de ce lieu, curieux de son architecture et de son passé, le metteur en scène a cherché ce que son théâtre musical pouvait exprimer en s'intéressant à ce palais labyrinthique et à ceux qui l'ont traversé. Ce monument n'est-il pas l'expression majestueuse du pouvoir politique et du pouvoir religieux qui, depuis des siècles, ont en commun d'utiliser à leur convenance la pratique de la vérité et du mensonge pour se protéger des embûches qui les menacent sans cesse et asseoir dans la durée la prééminence de l'un par rapport à l'autre ? Questionnant l'histoire morcelée que nous racontent les livres, ajoutant quelques éléments manquants, voire inventés, traversant la littérature, la musique et la philosophie, Christoph Marthaler posera son regard de poète sur le caractère illusoire de la vérité, dans cette nouvelle création au titre énigmatique, expression allemande désuète que l'on pourrait traduire par « blablabla » ou « et puis quoi encore ! ». De petits événements concrets en superbes moments d'imagination individuelle ou collective, il composera, comme à son habitude, une partition autant jouée que chantée qui s'inscrira véritablement dans cette Cour et fera peut-être apparaître ce qui se cache derrière son monumental et fantasmatique mur. Ce qui s'y cachait hier, ce qui s'y cache encore en 2010, derrière ses multiples fenêtres et vitraux, portes et soupiraux, à l'intérieur des tombeaux, vrais ou faux, réels ou théâtraux. C'est à un voyage entre un « ailleurs et autrefois », un « ici et aujourd'hui » que nous invitent Christoph Marthaler et Anna Viebrock. Un voyage entre rêve et réalité, recherche archéologique et enquête policière. Un voyage artistique minutieusement articulé, élégant et plein d'humour, aux confins de l'Histoire et du théâtre : et si l'histoire du Palais des papes ne faisait que commencer ? JFP

     

  • Distribution

    mise en scène Christoph Marthaler
    scénographie Anna Viebrock
    costumes Sarah Schittek
    direction musicale Rosemary Hardy
    collaboration à la direction musicale Bendix Dethleffsen
    collaboration artistique Gerhard Alt
    lumière Phoenix (Andreas Hofer)
    dramaturgie Malte Ubenauf
    collaboration à la dramaturgie Olivier Cadiot
    maquillage Yara Rapold
    son Frédéric Vienot
    assistanat à la mise en scène Ludivine Petit
    assistanat à la scénographie Hannah Albrecht
    assistanat aux costumes Nina Gundlach
    technique et production Festival d\'Avignon
    les décors et les costumes ont été réalisés dans les ateliers du Festival d'Avignon

    avec Marc Bodnar, Raphael Clamer, Bendix Dethleffsen, Evelyne Didi, Olivia Grigolli, Rosemary Hardy, Ueli Jäggi, Jürg Kienberger, Bernhard Landau, Sasha Rau, Martin Schütz, Clemens Sienknecht, Bettina Stucky, Graham F. Valentine, Jeroen Willems

    Production

    production Festival d'Avignon
    avec le soutien de Pro Helvetia-Fondation suisse pour la Culture, de la Fondation Luma, de l'Association suisse d'Entraide sociale et culturelle, de la Fondation Corymbo, de Zuger Kulturstiftung Landis & Gyr, de l'Ambassade du Royaume des Pays-Bas à Paris et d'Arte
    remerciements à Guy Castelbou pour le prêt d\'un harmonium et à Étienne Leterrier pour la traduction

en savoir +