• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 
    • Cour d'honneur

    • Théâtre / Spectacle

En pratique

 

V

5

S

6

D

7

L

8

M

9

M

10

J

11

V

12

S

13

D

14

L

15

M

16

M

17

22h

J

18

22h

V

19

22h

S

20

22h

D

21

L

22

M

23

M

24

J

25

V

26

en images

Cour d'honneur © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Cour d'honneur © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Cour d'honneur © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Cour d'honneur © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Cour d'honneur © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Cour d'honneur © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Cour d'honneur © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Cour d'honneur © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Cour d'honneur © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Cour d'honneur © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Cour d'honneur © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Cour d'honneur © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

 

présentation

  • Jérôme Bel voulait faire depuis longtemps un spectacle sur la mémoire d'un théâtre, sur la mémoire des spectacles qui y auraient été présentés. On sait que des spectacles, de la représentation spectaculaire proprement dite, il ne reste rien, sinon dans la mémoire des spectateurs qui ont assisté aux représentations. Car c'est justement la nature même du spectacle vivant que de mourir, de disparaître. Ce qui fait à la fois sa grandeur et sa faiblesse. C'est en pensant à la Cour d'honneur du Palais des papes, sans doute l'un des lieux les plus symboliques du théâtre en France, qu'il imagina une solution : un spectacle mettant en scène des spectateurs qui racontent eux-mêmes leurs souvenirs de ce lieu et des spectacles qu'ils y ont vus. Les spectateurs invités à participer à ce projet sont des amateurs de théâtre, ou pas. Ils ont entre onze et soixante-dix ans ; ils sont étudiant, professeur, graphiste ou infirmière ; ils habitent à Vichy, Avignon, Paris ou Clermont-Ferrand. Chacun à leur manière, ils témoignent de leurs expériences de spectateurs, bonnes ou mauvaises. Les enjeux de cette création sont donc d'essayer de quantifier la réception des spectacles par les spectateurs, de mesurer l'influence de l'art sur leur vie. Dans la Cour d'honneur donc. Car il fallait donner au spectateur la place qu'il méritait : la place d'honneur.

  • Distribution

    conception et mise en scène Jérôme Bel
    assisté de Maxime Kurvers

    avec les spectateurs
    Virginie Andreu, Elena Borghese, Vassia Chavaroche,
    Pascal Hamant, Daniel Le Beuan, Yves Leopold, Bernard Lescure, Adrien Mariani, Anna Mazzia, Jacqueline Micoud, Alix Nelva, Jérôme Piron, Monique Rivoli, Marie Zicari
    et les interprètes
    Isabelle Huppert, Samuel Lefeuvre, Antoine Le Ménestrel, Agnès Sourdillon, Maciej Stuhr, Oscar Van Rompay

    extraits des textes
    Médée d'Euripide, traduction française Myrto Gondicas et Pierre Judet de la Combe
    Le Prince de Hombourg d'Heinrich von Kleist, traduction française Jean Curtis
    Les Bienveillantes de Jonathan Littell, traduction polonaise Katarzyna Kaminska-Maurugeon
    L'École des femmes de Molière

    musiques
    Philipoctus De Caserta (Codex Chantilly)
    Scott Gibbons
    Wolfgang Amadeus Mozart
    Richard Wagner


    remerciements à
    Didier Bezace / Théâtre de la Commune, Reinout Bussemaker, Romeo Castellucci, Cidalia da Costa, Anne Teresa De Keersmaeker, Pierre Fontes, Jean-Louis Mailles, Maison Jean Vilar, Christoph Marthaler, Marie-Josée Mas, Benoît Minvielle, Jean-Noël Obert, Colm O'Callaghan, Alice Pialoux, Alain Platel, Rosas, Björn Schmelzer – Graindelavoix, Johan Simons / NT Gent, Małgorzata Szczesniak, Nara Trochel, Lies van Assche, Anna Viebrock, Nina von Mechow, Krzysztof Warlikowski, Christophe Wavelet, Lina Zohair

    Production

    production Festival d'Avignon
    coproduction France Télévisions, Association R.B. (Jérôme Bel)-Paris

en savoir +