• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 
    • ARCHIVES 2008 / Tragédies romaines

    • Théâtre - Musique - Vidéo / Spectacle

En pratique

  • de William Shakespeare

    mise en scène Ivo van Hove / Toneelgroep Amsterdam

    Amsterdam

  • > Gymnase Gérard Philipe

    spectacle en néerlandais surtitré en français

    Durée : mn

 

V

4

S

5

D

6

L

7

M

8

M

9

J

10

V

11

S

12

D

13

L

14

M

15

M

16

J

17

V

18

S

19

D

20

L

21

M

22

M

23

J

24

V

25

S

26

en images

Tragédies romaines © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Tragédies romaines © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Tragédies romaines © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

Tragédies romaines © Christophe Raynaud de Lage / Festival d'Avignon

 

présentation

  • Né en Belgique en 1958, Ivo van Hove met en scène ses propres textes à partir de 1981 avant de devenir directeur artistique de différentes troupes de théâtre (AKT, AKT-Vertikaal, De Tijd). En 1990, il devient directeur du Zuidelijk Toneel qu'il quitte en 2001 pour devenir directeur du Toneelgroep Amsterdam. Ses mises en scène sont jouées au festival d'Édimbourg, à la Biennale de Venise, au Holland Festival (dont il sera le directeur artistique de 1997 à 2004) mais aussi à Hambourg, Lisbonne, Vérone, Hanovre, Porto, Rome, Créteil, Stuttgart et New York. Il met en scène plus de 60 pièces, traversant les univers de Shakespeare (Othello, La Mégère apprivoisée, Hamlet, Macbeth, Roméo et Juliette…), Marguerite Duras, Bernard-Marie Koltès, Maxime Gorki, Frank Wedekind, Eugene O'Neill, Sophocle, Euripide, Albert Camus, Tennessee Williams, Tony Kushner, John Cassavetes… Cherchant dans les œuvres classiques autant que dans les œuvres contemporaines ce qui parle à notre époque, ce qui peut répondre à nos questionnements immédiats ou intemporels. Il est professeur au Conservatoire d'Anvers depuis 1984 et s'est aussi intéressé à l'opéra en présentant Lulu d'Alban Berg en 1999, puis L'Affaire Macropoulos de Leos Janácek, Iolanta de Tchaïkovski et L'Anneau des Nibelungen en 2006-2008.

    Très à la mode à l'époque élisabéthaine, les héros de la Rome antique inspireront aussi William Shakespeare (1564-1616) qui fait jouer son drame historique Jules César à Londres en 1599, inspiré de l'œuvre de Plutarque Vie des nobles Grecs et Romains. Deux tragédies romaines suivront, Antoine et Cléopâtre en 1606 et Coriolan en 1607, toujours inspirées de Plutarque. À la même époque, Shakespeare a fait jouer Macbeth et Le Roi Lear.

    Ambitieux et cohérent projet que celui d'Ivo van Hove qui présente trois tragédies romaines de Shakespeare : Coriolan, Jules César, Antoine et Cléopâtre, pour questionner le champ du politique à travers trois aventures qui mettent en scène l'histoire et les destins tragiques d'hommes et de femmes confrontés au pouvoir. De la même façon que Shakespeare a lu Plutarque et ses vies d'hommes illustres pour analyser, scruter, examiner au plus près le fonctionnement du pouvoir politique, Ivo van Hove emprunte à Shakespeare pour renouveler notre réflexion sur ce qui peut paraître immuable dans les pratiques de ce pouvoir. Ambition, rivalité, certitude d'être l'homme providentiel ou le sauveur suprême, démagogie inhérente à la démocratie, nécessité de la communication réductrice, refus de l'évolution des formes du pouvoir, impuissance chronique cachée sous les discours lyriques, refoulement de l'intime, autant de thèmes qui traversent ces tragédies shakespeariennes que Ivo van Hove place au cœur de notre monde contemporain, dans les lieux de pouvoir tels que nous les connaissons, salles de conférences internationales ou plateaux de télévision. Au plus près du texte original, il fait entendre ces questionnements si proches de ceux que l'on peut formuler sur nos systèmes démocratiques. Il ne s'agit pas ici de juger mais d'analyser des mécanismes en restant à hauteur d'homme. Coriolan, celui qui refuse la démocratie en niant le poids de la plèbe, Brutus qui veut sauver la démocratie en tuant le démagogue César, Antoine qui ne peut plus sortir de l'imbroglio mêlant son avenir politique et sa vie amoureuse, ces héros de l'histoire romaine sont-ils si éloignés de nous ? Ivo van Hove, en racontant aujourd'hui ces moments de l'histoire, refuse d'accepter l'idée que la politique n'est que manipulation hors d'atteinte du libre choix des citoyens. Dans une Europe en proie au doute, au politiquement correct, au populisme pseudo-démocratique, à la communication qui souvent remplace l'action, il utilise brillamment le théâtre et les moyens technologiques modernes pour en faire une agora, ce cœur même de la démocratie. En plaçant le spectateur dans la salle ou sur la scène, il invite à regarder autrement ce théâtre épique, vivant, exaltant, qui donne à entendre les voix du passé pour éclairer le présent et, peut être, l'avenir. JFP

  • Distribution

    Durée 6h pauses comprises
    mise en scène: Ivo van Hove
    avec: Barry Atsma, Jacob Derwig, Renée Fokker, Fred Goessens, Janni Goslinga, Marieke Heebink, Fedja van Huêt, Hans Kesting, Hugo Koolschijn, Hadewych Minis, Chris Nietvelt, Frieda Pittoors, Alwin Pulinckx, Eelco Smits, Karina Smulders musiciens Ward Deketelaere, Yves Goemaere, Hannes Nieuwlaet, Christiaan Saris, Mattijs Vanderleen
    traduction: Tom Kleijn
    dramaturgie: Bart Van den Eynde, Jan Peter Gerrits, Alexander Schreuder
    musique: Eric Sleichim
    costumes Lies van Assche
    scénographie et lumières: Jan Versweyveld
    vidéos: Tal Yarden
    production: Toneelgroep Amsterdam

    Production

    coproduction: Toneelgroep Amsterdam, Bl!ndman (Bruxelles), La Monnaie (Bruxelles), Holland Festival (Amsterdam), Kaaitheater (Bruxelles), Muziektheater Transparant (Anvers)
    avec le soutien: de l'Ambassade du Royaume des Pays-bas à Paris, du Fonds néerlandais des arts de la scène et du Theater Instituut Nederland
    navette au départ d'Avignon

en savoir +