• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 

En pratique

 

V

4

S

5

D

6

22h

L

7

22h

M

8

M

9

22h

J

10

22h

V

11

22h

S

12

22h

D

13

22h

L

14

M

15

M

16

J

17

V

18

S

19

D

20

L

21

M

22

M

23

J

24

V

25

S

26

D

27

en images

Lied Ballet © Christophe Raynaud de Lage

© theatre-contemporain.net

Lied Ballet © Christophe Raynaud de Lage

Lied Ballet © Christophe Raynaud de Lage

Lied Ballet © Christophe Raynaud de Lage

Lied Ballet © Christophe Raynaud de Lage

Lied Ballet © Christophe Raynaud de Lage

Lied Ballet © Christophe Raynaud de Lage

Lied Ballet © Christophe Raynaud de Lage

Lied Ballet © Christophe Raynaud de Lage

Lied Ballet © Christophe Raynaud de Lage

Lied Ballet © Christophe Raynaud de Lage

Lied Ballet © Christophe Raynaud de Lage

Lied Ballet © Christophe Raynaud de Lage

Lied Ballet © Christophe Raynaud de Lage

Lied Ballet © Christophe Raynaud de Lage

Lied Ballet © Christophe Raynaud de Lage

 

présentation

  • Le Lied et le ballet : deux formes artistiques extrêmement codées, que Thomas Lebrun a décidé de confronter. Utilisant les textes de Lieder allemands pour livrets, de Franz Schubert à Alban Berg, empruntant au ballet ses trois actes et jouant de figures obligées, le chorégraphe mêle les démarches et les envies. Tout commence par la transformation des thèmes romantiques des Lieder en une matière à danser, composant une écriture chorégraphique cheminant de la pantomime vers l'abstraction. Enfin, tout se dissipe jusqu'à se croiser dans un grand chorus défiant les catégories, exprimant fondamentalement la confiance au corps dansant. Thomas Lebrun signe une pièce porteuse d'une danse libre, acceptant les héritages qui la traversent et ouvrant le champ des possibles chorégraphiques. Une danse qui ne se satisfait pas des partitions binaires – classique/contemporain, savant/populaire, abstraction/narration –, mais qui cherche sa propre justesse entre les lignes, couchée sur elles ou bien les tissant. Au plateau, huit danseurs pour qui le plaisir du mouvement ne sonne pas comme un frein à l'écriture chorégraphique contemporaine, rejoints par un pianiste et par un chanteur ténor dans le deuxième acte. Ensemble, ils s'emparent d'un patrimoine chorégraphique ou musical et s'affirment, comme le revendique Thomas Lebrun pour lui-même, « moins comme des créateurs que comme des faiseurs, acteurs, réacteurs, transmetteurs d'une histoire que nous ne pouvons décider, qui nous porte et nous nourrit. »

    Rarement où on l'attend, Thomas Lebrun file comme une anguille entre les adjectifs et les catégories. Après avoir été interprète dans les pièces de Bernard Glandier, Daniel Larrieu, Christine Jouve et Christine Bastin, il fonde sa compagnie Illico en 2000. Il développe, depuis, une oeuvre à facettes, aux réflexions disco dans Les Soirées What You Want, autobiographiques dans Itinéraire d'un danseur grassouillet, romantiques dans La jeune fille et la mort. L'imaginaire de la danse (La Constellation consternée), le genre (Tel quel !, spectacle jeune public), l'amour et la sexualité (Trois décennies d'amour cerné) apparaissent comme des thèmes de travail récurrents dans son parcours, emblématiques d'une recherche à la fois formelle, ancrée dans le réel et préoccupée de transmission. En 2012, il quitte la région Nord-Pas-de-Calais où il travaillait jusqu'alors pour prendre la direction du Centre chorégraphique national de Tours. Là, il s'entoure de danseurs virtuoses, rejoints selon les projets par des interprètes de tout âge et de tout horizon. Un entourage dont la diversité et la fidélité sont des indices, parmi d'autres, d'une vision exigeante et décomplexée de l'art chorégraphique.

    Renan Benyamina, avril 2014

  • Distribution

    Chorégraphie Thomas Lebrun
    Création musicale David François Moreau
    Musique Lieder d'Alban Berg, Gustav Mahler, Giacinto Scelsi, Arnold Schönberg
    Lumière Jean-Marc Serre
    Son Mélodie Souquet
    Costumes Jeanne Guellaff
    Réalisation costumes Jeanne Guellaff, Sylvie Ryser

    Avec Benjamin Alunni (ténor), Thomas Besnard (piano), Maxime Camo, Anthony Cazaux, Raphaël Cottin, Anne-Emmanuelle Deroo, Tatiana Julien, Anne-Sophie Lancelin, Matthieu Patarozzi, Léa Scher

    Production

    Production Centre chorégraphique national de Tours
    Coproduction Festival d'Avignon, Maison de la Danse de Lyon, Les Quinconces-L'Espal Scène conventionnée du Mans, Maison de la Culture de Bourges Scène nationale, Les Deux Scène-Scène nationale de Besançon, La Rampe-La Ponatière Scène conventionnée (Échirolles), Association Beaumarchais SACD
    Avec le soutien de la Région Centre et la SPEDIDAM

en savoir +

En tournée

  • Aix-en-Provence France
  • du 21-04-2015
    au 22-04-2015
  • Pavillon Noir
  • Besançon - France
  • du 26-03-2015
    au 27-03-2015
  • Deux Scènes
    Scène nationale de Besançon