• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 
    • Dévotion

    • Théâtre / Spectacle

En pratique

  • Dernière offrande aux Dieux morts

    Clément Bondu

    Paris

  • Gymnase du lycée Saint-Joseph

    Création 2019

    Avec l'Ecole supérieure d'art dramatique de la ville de Paris - PSPBB

    Durée : 2h30

  • Pièce-monde menée par les comédiens de l’École supérieure d’art dramatique pour interroger le rituel théâtral et les fantômes de l’Europe.

 

J

4

V

5

15h

S

6

15h

D

7

15h

L

8

15h

M

9

M

10

J

11

V

12

S

13

D

14

L

15

M

16

M

17

J

18

V

19

S

20

D

21

L

22

M

23

en images

Dévotion © Zahara Gómez

Dévotion © Baptiste Muzard

Dévotion © Baptiste Muzard

 

présentation

  • Si en apparence le spectateur reconnaît une chambre d'hôtel où les exilés du monde se retrouvent sans savoir où aller, il comprend très vite que le propos de l'écrivain Clément Bondu n'est pas de travailler à un nouveau réalisme. Au contraire... Depuis deux ans, le jeune metteur en scène interroge la possibilité d'un rituel théâtral contemporain avec quatorze comédiens de l'École supérieure d'art dramatique de Paris - PSPBB qui, sans relâche, changent de masques et jouent de références littéraires et cinématographiques. Cette nouvelle génération nous invite à suivre un récit à histoires multiples, ou une histoire tout en poésie. En trois actes, dévolus  successivement à l'intime, au politique, puis à la fête et au sacré, Dévotion - Dernière offrande aux dieux morts convoque les fantômes de l'Europe et fait du théâtre le lieu de la parole, hors de tout didactisme. Une véritable ménagerie humaine, où la figure du poète est celle du Mal, où l'Idiot dostoïevskien est de retour, où Ophélia conte encore sa mort. Une chambre qui n'est donc pas une chambre mais un monde qui  permettra au spectateur de découvrir de nouveaux visages et de nouvelles  existences ous les cendres de l'époque.


    Né en 1988, Clément Bondu est poète, écrivain, metteur en scène et cinéaste. Sa compagnie Année Zéro a pour but d'investir le plateau à travers des mises en scène et des performances. Son parcours l'a mené récemment comme écrivain en résidence aux Plateaux sauvages, à participer au chantier Totem(s) pour les nouvelles écritures d'opéra avec La Chartreuse-CNES de Villeneuve lez Avignon, et présenter comme interprète en 2019 la seconde partie de son spectacle musical Nous qui avions perdu le monde (Les Adieux) au Théâtre de la Cité internationale à Paris.

    La notion « d'acteur créateur » est au coeur de l'École supérieure d'art dramatique de Paris - PSPBB. Cette formation considère tout jeune acteur comme un artiste potentiel en lui proposant pendant ses trois années d'études à la fois  l'apprentissage des bases du jeu et le travail avec des intervenants confirmés.

  • Distribution

    Avec les acteurs de la promotion 2019 de l'École supérieure
    d'art dramatique de Paris - PSPBB : Salomé Benchimol, Claire Bosse-Platière, Mona Chaïbi, Thomas Christin, Baptiste Fèbvre, Antoine Forconi, Alexandre Hamadouche, Fanny Kervarec, Olivia Mabounga, Angie Mercier, Babissiry Ouattara, Joséphine Palmieri, Tom Pezier, Margot Viala


    Texte et mise en scène Clément Bondu
    Scénographie Anne-Sophie Grac
    Collaboration artistique, costumes Charles Chauvet
    Lumière Nicolas Galland
    Chorégraphie Amparo González Sola

    Production

    Production École supérieure d'art dramatique de Paris département Théâtre du pôle supérieur d'enseignement artistique Paris Boulogne-Billancourt
    Coproduction Année Zéro, Les Plateaux sauvages (Paris)
    Avec l'aide du Théâtre de la Cité internationale (Paris)

ET...