• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 
    • La Nuit des odyssées

    • Musique / Spectacle

En pratique

 

J

4

V

5

S

6

D

7

L

8

M

9

M

10

J

11

V

12

S

13

D

14

L

15

M

16

M

17

J

18

V

19

S

20

D

21

20h

L

22

20h

M

23

20h

en images

La Nuit des odyssées © Christophe Raynaud de Lage

La Nuit des odyssées © Christophe Raynaud de Lage

La Nuit des odyssées © Christophe Raynaud de Lage

La Nuit des odyssées © Christophe Raynaud de Lage

La Nuit des odyssées © Christophe Raynaud de Lage

La Nuit des odyssées © Christophe Raynaud de Lage

La Nuit des odyssées © Christophe Raynaud de Lage

La Nuit des odyssées © Christophe Raynaud de Lage

La Nuit des odyssées © Christophe Raynaud de Lage

La Nuit des odyssées © Christophe Raynaud de Lage

 

présentation

  • « Que signifie pour moi la Méditerranée ? Je me suis perçue face aux éléments : la mer, le soleil, le vent, la tempête. J'ai réalisé à quel point ces endroits qui m'inspiraient avec une telle intensité n'étaient jamais silencieux. L'idée d'une bande-son est née. » Seule sur scène, la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton entre en lutte avec les éléments : un déluge a surgi autour d'elle... La Nuit des odyssées signe une manière nouvelle d'inventer le plateau en mêlant musiques classique et traditionnelle, et une bande-son peuplée de voix nées de nombreuses rencontres avec des groupes de femmes, de lycéens, des individus en exil ou des artistes. Dans un dispositif ingénieux, le public est invité à une expérience sonore émouvante où les bruits du monde sont multiples. Bach s'y fait entendre au milieu de sons de  moteur , les vagues de la Méditerranée se fracassent contre la scène, le spectateur est emporté dans des aventures au sein desquelles se dessine le portrait d'une  humanité en voyage, qui fait de toute personne un Ulysse en quête de merveilles ou du simple désir de retourner parmi les siens. De manière fraternelle, la célèbre  musicienne renouvelle une manière de penser le concert en offrant une expérience  sensorielle d'une grande beauté.

    Après le Conservatoire national supérieur de musique de Paris, Sonia Wieder-Atherton rejoint le conservatoire de Moscou. Elle devient en 1986
    lauréate du Concours Rostropovitch. Sa carrière de soliste comprend de nombreux enregistrements et des concerts dans le monde entier avec les plus grandes formations : Orchestre de Paris, Orchestre national de France, Orchestre national de Belgique, Orchestre philharmonique royal de Liège, Orchestre philharmonique d'Israël, Orchestre Gulbenkian de Lisbonne, Orchestre de chambre de Lausanne, Orchestre philharmonique du Luxembourg... Curieuse et passionnée, elle développe très tôt des spectacles, souvent en compagnie d'artistes différents, dont la création d'expériences sonores mêlant bandes-son et musiques classique et traditionnelle : Les odyssées.
    En 2015, elle est nommée chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres et en 2018, elle joue lors de la cérémonie d'entrée au Panthéon de Simone et Antoine Veil des oeuvres de Gabriel Fauré, David Zahavi, Max Bruch, Ludwig van Beethoven, Sergueï Rachmaninov et Jean-Sébastien Bach.

  • Distribution

    Avec Sonia Wieder-Atherton

    Conception, violoncelle Sonia Wieder-Atherton
    Scénographie sonore Alain Français
    Lumière d'après une idée de Jean Kalman
    Diffusion sonore Olivier Mazarguil
    Images Chantal Akerman, RBG, Xavier Arias
    Vidéo Quentin Balpe
    Conception de la bande sonore Sonia Wieder-Atherton, Franck Rossi
    Prise de son Franck Rossi, Pierre-Antoine Signoret, Julie Grisel, Marius Atherton

    Production

    Production Walterfilms, Compagnie A.Swa
    Avec le soutien du fonds de dotation Les Partageurs, Théâtre du Nord Centre dramatique national Lille Tourcoing Hauts-de-France
    Co-accueil Festival d'Avignon, La Chartreuse-CNES de Villeneuve lez Avignon
    Avec l'aide de la Fondation Royaumont, Les Visiteurs du soir, Learprint, L-Acoustics, De Préférence

en savoir +

ET...

 

En tournée