• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 
    • Patrice Chéreau, Le corps au travail

    • Cinéma / ARTE - Patrice Chéreau : Intimités

En pratique

  • Avec ARTE

    Projection suivie d'une rencontre avec Stéphane Metge.


  • Collection Lambert

    Documentaire de Stéphane Metge (2010)

    Durée : 1h15

  • Théâtre, opéra, cinéma, Patrice Chéreau a pratiqué corps et âme trois arts majeurs de la mise en scène. Entre mémoire et passion, ce portrait intime retrace l’éblouissante carrière d’un artiste dont la puissance créatrice n'a jamais failli.

 

J

4

V

5

S

6

D

7

L

8

14h

30

M

9

M

10

J

11

V

12

S

13

D

14

L

15

M

16

M

17

J

18

V

19

S

20

D

21

L

22

M

23

en images

Patrice Chéreau, Le corps au travail © Ros Ribas

 

présentation

  • Théâtre, opéra, cinéma, Patrice Chéreau a pratiqué corps et âme trois arts majeurs de la mise en scène. Entre mémoire et passion, ce portrait intime retrace l'éblouissante carrière d'un artiste dont la puissance créatrice n'a jamais failli.

    Fils de peintres qui lui transmettent durablement le goût de l'art, Patrice Chéreau a dix-neuf ans quand il réalise ses premières mises en scène et révolutionne les pratiques théâtrales dans les années soixante. Avec une énergie indomptable, l'enfant terrible grandit très vite, amusé de son succès précoce devant les caméras de la télévision, et il sillonne les scènes d'Europe, du Piccolo Teatro de Milan au Théâtre National de Villeurbanne, aux côtés de Roger Planchon. Bientôt, ce boulimique de travail met le feu à l'opéra, à la demande de Pierre Boulez, avec son Ring du Centenaire à Bayreuth, sanctuaire de Wagner. Inlassablement, il revient sur son obsession du corps, tour à tour désiré, détesté, maltraité, qui traverse toutes ses productions, de Shakespeare à Koltès, en passant par Genet. Lui qui, jeune homme, fréquentait avec ardeur la Cinémathèque et dont la passion pour l'expressionnisme a nourri le style, invente aussi son cinéma, avec un premier film intrigant, La chair de l'orchidée. Puis, de L'homme blessé à Intimité, chacune de ses oeuvres analyse les relations humaines avec une sensibilité à fleur de peau...

    Stéphane Metge retrace l'itinéraire bouillonnant de Patrice Chéreau. Un portrait aimant mais sans complaisance de l'artiste au travail, esquissé avec une délectable légèreté à partir d'une foule d'images d'archives. Goguenard, parfois cinglant, minutieux et toujours foncièrement présent sur les plateaux comme auprès des comédiens, l'homme pressé Chéreau y apparaît irrésistiblement vivant.

  • Production

    Coproduction ARTE France, Amip