• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 

spectacles

  • Théâtre
    Spectacle
  • Notre peur de n'être

  • 21, 22, 23, 24, 26, 27 juillet
    • Gymnase du lycée Aubanel
    • Durée : estimée 1h20
     
 
  • Cinéma
    Territoires cinématographiques
  • Her

  • 25 juillet
    • Utopia-Manutention
    • Durée : 2h06
     
 
 

Rencontres

Précédemment
 

Portrait

  • Fabrice Murgia a trente ans et déjà six mises en scène à son actif, menées avec sa compagnie Artara créée en 2008. C'est Le Chagrin des Ogres présenté en 2009 qui fait de ce jeune acteur passé par le Conservatoire de Liège un metteur en scène remarqué, dont le parcours s'inscrit avec originalité dans le paysage théâtral. Souvent, il propose des formes nouvelles, incluant les technologies les plus avancées, pour traiter des thèmes générationnels travaillés par un ensemble de collaborateurs complémentaires : acteurs, performeurs, plasticiens, musiciens et vidéastes. Après Life:Reset / Chronique d'une ville épuisée, il met en scène Dieu est un DJ à partir du texte de Falk Richter. En 2012, trois spectacles sont présentés, Exils qui expose ce sentiment partagé par une jeunesse d'être hors « d'une vie et d'une pensée à soi », puis Les Enfants de Jéhovah, sur l'endoctrinement sectaire, et enfin Ghost Road, sur les choix de vie « hors civilisation ». À travers toutes ces propositions, on peut discerner un fil rouge qui se décline à chaque projet de façon différente : la solitude. Cette solitude sera encore présente dans Notre peur de n'être, celle de ces jeunes adultes coupés du monde qui ont choisi de vivre reclus, seuls face à leurs écrans, pour échapper à une société de plus en plus brutale...

    JFP, avril 2014

    © portrait photo Jean-François Ravagnan