• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 

spectacles

 
 

Portrait

  • Frank Castorf est né à Berlin Est en 1951. Après une thèse sur Eugène Ionesco, il est dramaturge puis metteur en scène dans divers théâtres où le caractère subversif de ses spectacles fait déjà grand bruit. Il fonde sa propre troupe à Anklam en 1981 et y met en scène des textes d'Heiner Müller, Antonin Artaud, William Shakespeare, Bertolt Brecht d'une façon qui attire les foudres de la censure. Indépendant, Frank Castorf le demeure lorsque la chute du Mur le conduit à créer des spectacles en Allemagne de l'Ouest et dans toute l'Europe où il est reconnu pour son traitement unique de textes romanesques, philosophiques et théâtraux qu'il entremêle avec panache et acidité. Nommé à la tête de la Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz à Berlin en 1992, il reste le mauvais garçon des plus prestigieuses scènes de théâtre et d'opéra européennes, s'emparant des plus grands auteurs (Sophocle, Dostoïevski, Tchekhov, Strindberg, Beckett, Kleist...) pour interroger l'ordre du monde avec fracas. Venu au Festival d'Avignon en 2004 avec Cocaïne d'après Pitigrilli et en 2007 avec Nord d'après Céline, Frank Castorf retrouve le génie russe dont il avait monté Le Maître et Marguerite en 2002 : Mikhaïl Boulgakov.

     

    © portrait Thomas Aurin