• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 

En pratique

  • d'après des images filmées par les volontaires du B'Tselem Camera Project

    Chorégraphie ARKADI ZAIDES

    Tel Aviv

  • > Chartreuse de Villeneuve lez Avignon
    Tinel de la Chartreuse

    Création 2014

    Spectacle en français, anglais, arabe, hébreu.

    Durée : 1h15

  • Tarifs : de 28€ à 10€

 

V

4

S

5

D

6

L

7

M

8

18h

30

M

9

18h

30

J

10

18h

30

V

11

S

12

18h

30

D

13

18h

30

L

14

18h

30

M

15

M

16

J

17

V

18

S

19

D

20

L

21

M

22

M

23

J

24

V

25

S

26

D

27

en images

Archive © Christophe Raynaud de Lage

© LA COMPAGNIE DES INDES

Réalisé par des jeunes du collège Anselme Mathieu Festival d'Avignon

Archive © Christophe Raynaud de Lage

Archive © Christophe Raynaud de Lage

Archive © Christophe Raynaud de Lage

Archive © Christophe Raynaud de Lage

Archive © Christophe Raynaud de Lage

Archive © Christophe Raynaud de Lage

Archive © Christophe Raynaud de Lage

Archive © Christophe Raynaud de Lage

Archive © Christophe Raynaud de Lage

Archive © Christophe Raynaud de Lage

Archive © Christophe Raynaud de Lage

Archive © Christophe Raynaud de Lage

Archive © Christophe Raynaud de Lage

Archive © Christophe Raynaud de Lage

Archive © Christophe Raynaud de Lage

Archive © Christophe Raynaud de Lage

 

présentation

  • B'Tselem, le centre d'information israélien pour les Droits de l'Homme dans les territoires occupés, confie des caméras à des volontaires palestiniens résidant en Cisjordanie. Des séquences sont filmées et montrent les répercussions de l'occupation. Quelle position adopter, lorsque l'on est soi-même israélien, face à ces images ? Arkadi Zaides pose la question, littéralement, en se mettant face aux séquences vidéos projetées sur écran. À tâtons, humblement mais avec tout son souffle, le chorégraphe cherche sa place. Il éprouve les postures des acteurs du drame, tour à tour recroquevillés, conquérants, désinvoltes ou possédés. Il glisse d'un corps à l'autre, devient un occupant jetant une pierre ou un enfant israélien frappant le mur d'une maison qu'il reconnaît comme appartenant à ses ennemis. Il prolonge certains de leurs mouvements sur le plateau, en répète d'autres en boucle et, en construisant un vocabulaire à partir de ces gestes, introduit de nouvelles dimensions. Arkadi Zaides ne cesse de se déplacer, jouant tour à tour le filtre, la loupe, le cadre ou l'occultant, reconfigurant ainsi notre propre regard. À partir de ces images, extraites parmi des centaines, il fabrique devant nous un matériau confinant à l'abstraction, un maelström de sensations, une archive vivante dont il revient à chaque spectateur de s'emparer pour composer sa propre lecture de la situation.

    Arkadi Zaides, en dansant, nous relie à son environnement. Il en pose d'abord les contours et les horizons, composant des paysages abstraits à partir de nappes d'images et de sons. Là, dans des décors dépouillés, le mouvement trace les caractères et les déliés d'une écriture mélancolique mais traversée de passion. Originaire de Biélorussie, Arkadi Zaides rejoint Israël en 1990 et intègre la Batsheva Dance Company, dont sont issus nombre de performeurs israéliens contemporains. Il en retient, notamment, un engagement physique important, presque violent. Il croise aujourd'hui cet héritage avec de nombreuses autres techniques et influences. Il questionne aussi ses fondements, trop ancrés selon lui dans une culture du conflit. Il privilégie les coproductions internationales lui permettant de croiser les points de vue, les inspirations et de décentrer son regard vers son fil rouge : le vivre ensemble dans un environnement partagé et conflictuel. Il fut ainsi le premier à faire danser ensemble israéliens juifs et arabes dans Quiet, avant de s'interroger sur le concept de territoire dans Land-Research. Un cheminement artistique autant qu'humain et citoyen qu'il poursuit aujourd'hui avec Archive, annonciateur d'une génération aux regards nouveaux.

    Renan Benyamina, avril 2014

  • Distribution

    Avec Arkadi Zaides
    Documentation pour Archive les volontaires du «Camera Project» de B'Tselem - Centre Israélien d'information pour les droits de l'homme dans les territoires occupés, Iman Sufan, Mu'az Sufan, Bilal Tamimi, Udai 'Aqel, Awani D'ana, Bassam J'abri, Abu 'Ayesha, Qassem Saleh, Mustafa Elkam, Raed Abu Ermeileh, Abd al-Karim J'abri, Issa 'Amro, Mu'ataz Sufan, Ahmad Jundiyeh, Nasser Harizat, Abu Sa'ifan, Oren Yakobovich, Nayel Najar

    Chorégraphie Arkadi Zaides
    Conseil vidéo Effi and Amir (Effi Weiss and Amir Borenstein)
    Création son et dramaturgie vocale Tom Tlalim
    Conseil artistique Katerina Bakatsaki
    Assistant chorégraphie Ofir Yudilevitch
    Costumes Adam Kalderon
    Lumière Thalie Lurault
    Directeur technique Pierre-Olivier Boulant
    Production Yael Bechor
    Remerciements particuliers à Myriam Van Imschoot

    Production

    Production Arkadi Zaides
    Coproduction Festival d'Avignon, Centre de développement chorégraphique de Toulouse, Théâtre national de Chaillot (Paris), Centre national de danse contemporaine d'Angers, The Emile Zola Chair For Human Rights (Israël)
    Accueil en résidence STUK de Leuven (Belgique) & WP Zimmer de Anvers (Belgique), The Theaterschool (Amsterdam)
    Avec le soutien de la Fondation BNP Paribas
    En partenariat avec la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon

en savoir +

En tournée