• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 
    • ARCHIVES 2014 / Même les chevaliers tombent dans l'oubli

    • Théâtre - Jeune public / Spectacle
    • Même les chevaliers tombent dans l'oubli

    • Théâtre - Jeune public / Spectacle

En pratique

  • de Gustave Akakpo

    Mise en scène MATTHIEU ROY

    Poitiers

  • > Chapelle des Pénitents blancs

    À partir de 8 ans.

    Durée : 45min

  • Tarifs : de 17€ à 8€ (jeune public)

    "Même les chevaliers tombent dans l’oubli" est publié aux éditions Actes Sud-Papiers, collection Heyoka.

 

V

4

S

5

D

6

L

7

M

8

M

9

J

10

V

11

S

12

D

13

L

14

15h

M

15

11h

15h

M

16

11h

15h

J

17

V

18

11h

15h

S

19

11h

15h

D

20

11h

L

21

M

22

M

23

J

24

V

25

S

26

D

27

en images

Même les chevaliers tombent dans l'oubli © Christophe Raynaud de Lage

© theatre-contemporain.net

Réalisé par des lycéens d'Avignon Festival d'Avignon

Même les chevaliers tombent dans l'oubli © Christophe Raynaud de Lage

Même les chevaliers tombent dans l'oubli © Christophe Raynaud de Lage

Même les chevaliers tombent dans l'oubli © Christophe Raynaud de Lage

Même les chevaliers tombent dans l'oubli © Christophe Raynaud de Lage

Même les chevaliers tombent dans l'oubli © Christophe Raynaud de Lage

Même les chevaliers tombent dans l'oubli © Christophe Raynaud de Lage

Même les chevaliers tombent dans l'oubli © Christophe Raynaud de Lage

Même les chevaliers tombent dans l'oubli © Christophe Raynaud de Lage

Même les chevaliers tombent dans l'oubli © Christophe Raynaud de Lage

Même les chevaliers tombent dans l'oubli © Christophe Raynaud de Lage

Même les chevaliers tombent dans l'oubli © Christophe Raynaud de Lage

 

présentation

  • Il était une fois, au XVIIIe siècle, le chevalier de Saint-George, célèbre musicien et talentueux escrimeur, métis originaire des Antilles. Aujourd'hui, il est une petite fille de huit ans, venue de la banlieue parisienne, qui sous sa peau blanche est convaincue d'avoir une peau noire et qui s'est choisie un prénom masculin, George. Au coeur des questionnements sur l'identité, Gustave Akakpo propose une réflexion sur ce qui trouble et dérange. Dans un monde qui doit parier sur les richesses humaines, la peur de « l'autre » se trouve au centre de cette réflexion sur la quête de soi. En utilisant l'arme du conte théâtral, il évite les leçons de morale, le didactisme, et propose une rêverie inscrite dans l'univers quotidien d'une héroïne à la recherche d'elle-même. Répondant au défi de ce personnage tantôt blanc tantôt noir, Matthieu Roy construit un spectacle entre le réel et l'illusion théâtrale, proposant aux spectateurs de tout âge de cheminer dans l'imaginaire de cette petite fille. Au terme de ce parcours initiatique surprenant, le théâtre apparaît comme une chambre d'échos, le lieu de tous les possibles pour ces enfants en quête d'un futur à construire.

    Au sortir de l'école du Théâtre National de Strasbourg, Matthieu Roy choisit de faire entendre des textes contemporains constituant le répertoire de la Cie du Veilleur. En proposant des oeuvres d'Elfriede Jelinek, d'Alberto Moravia et de Jean-Luc Lagarce, il commence un parcours qui se poursuit par un compagnonnage avec Christophe Pellet, dont il mettra en scène successivement La Conférence, Qui a peur du loup ? et Un doux reniement. Il commande une pièce à Mariette Navarro, Prodiges®, dont il présente une version anglaise au Fringe Festival d'Édimbourg en 2013. Considérant que son travail de metteur en scène doit aussi passer par la transmission, il mène des ateliers dans des écoles dont l'École internationale de Théâtre du Bénin où il rencontre deux des comédiens du spectacle. Créée dans le cadre d'une commande du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, Même les chevaliers tombent dans l'oubli fait partie d'un cycle intitulé « Visage(s) de notre jeunesse » (Martyr de Marius von Mayenburg en 2014, Days of nothing de Fabrice Melquiot en 2015). Associant les arts numériques à ses créations, Matthieu Roy propose un théâtre scénographiquement surprenant et toujours poétique.

    Auteur dramatique, plasticien, comédien, conteur, illustrateur, Gustave Akakpo est né au Togo en 1974. Ne séparant jamais son travail d'écrivain de ses activités de transmission, il participe à de nombreux ateliers d'écriture en France, au Togo, en Tunisie, en Syrie, en Belgique, en Guyane... et en particulier dans le milieu carcéral. Son oeuvre dramatique compte une quinzaine de pièces, souvent récompensées par des prix littéraires, qui tissent des liens entre les cultures et les civilisations, souvent au croisement des continents africain et européen. Aimant s'adresser aussi à un public d'enfants et d'adolescents, Gustave Akakpo ne cesse de poser des questions, parfois dérangeantes mais toujours pertinentes, à ses contemporains.

    Jean-François Perrier, avril 2014

  • Distribution

    Mise en scène Matthieu Roy
    Collaboration artistique Johanna Silberstein
    Scénographie Gaspard Pinta
    Lumière Manuel Desfeux
    Son Mathilde Billaud
    Vidéo Nicolas Comte
    Costumes Noémie Edel
    Assistanat à la mise en scène Marion Lévêque
    Production Jean-Baptiste Pasquier
    Diffusion Juliette Medelli (Bureau FormART)

    Avec
    Gisèle Adandedjan, Charlotte van Bervesseles, Carlos Dosseh

    Et la participation de Claire Aveline

    Production

    Production Cie du Veilleur
    Coproduction Conseil général de Seine-Saint-Denis, Théâtre des Bergeries (Noisy-le-Sec), Forum Scène conventionnée de Blanc-Mesnil, Théâtre du Fil de l'eau (Pantin), Théâtre Jacques Prévert (Aulnay-sous-Bois), Espace Georges Simenon (Rosny-sous-Bois), Espace 1789 (Saint-Ouen), Théâtre de Thouars Scène conventionnée

    Le décor a été réalisé dans les Ateliers du Théâtre du Nord CDN Lille Tourcoing Région Nord-Pas-de-Calais

    Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National (JTN)
    Avec le soutien de Institut français, Région Poitou-Charentes, DICRÉAM, Fondation Zinsou, École internationale de Théâtre du Bénin, Fondation BNP Paribas

    La Cie du Veilleur est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Poitou-Charentes), la Région Poitou-Charentes, le Conseil Général de la Vienne et la Ville de Poitiers

    Commande d'écriture pour le jeune public du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis et des théâtres de Noisy-le-Sec, Blanc-Mesnil, Pantin, Aulnay-sous-Bois, Rosny-sous-Bois et Saint-Ouen

en savoir +

En tournée