• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 
    • Les Idiots

    • Théâtre / Spectacle

En pratique

 

S

4

D

5

L

6

22h

M

7

M

8

22h

J

9

22h

V

10

22h

S

11

22h

D

12

L

13

M

14

M

15

J

16

V

17

S

18

D

19

L

20

M

21

M

22

J

23

V

24

S

25

en images

Les Idiots © Christophe Raynaud de Lage

© La Compagnie des Indes

Les Idiots © Christophe Raynaud de Lage

Les Idiots © Christophe Raynaud de Lage

Les Idiots © Christophe Raynaud de Lage

Les Idiots © Christophe Raynaud de Lage

Les Idiots © Christophe Raynaud de Lage

Les Idiots © Christophe Raynaud de Lage

Les Idiots © Christophe Raynaud de Lage

Les Idiots © Christophe Raynaud de Lage

Les Idiots © Christophe Raynaud de Lage

Les Idiots © Christophe Raynaud de Lage

Les Idiots © Christophe Raynaud de Lage

Les Idiots © Christophe Raynaud de Lage

 

présentation

  • D'improvisations en extrapolations, Kirill Serebrennikov et ses acteurs du Gogol Center livrent une version moscovite et actualisée du film Les Idiots de Lars von Trier, duquel ils conservent l'économie de moyens et l'esthétique dépouillée. Dans la capitale russe d'aujourd'hui, un groupe de jeunes gens décident de bousculer les convenances environnantes et la pudeur qu'elles imposent en laissant s'exprimer l'imbécile qui est en eux. Si les personnages de Lars von Trier évoluent dans le calme et la tolérante société danoise, ceux de Kirill Serebrennikov vont, pour leur part, à la rencontre d'une population dont les normes sont beaucoup moins souples. S'attachant plus que le réalisateur danois à montrer ce contraste entre la convention très stricte et le refus des règles de bienséance, le metteur en scène russe confronte sur le plateau «idiots» et «non-idiots» pour interroger la véritable place de l'absurdité dans les rapports humains et sociaux, à Moscou essentiellement mais aussi partout ailleurs. Dans un contexte où la moindre défaillance comportementale suscite la colère et la violence, l'expérience amusante ou idéaliste proposée initialement par Lars von Trier prend un tour dangereux et une portée inévitablement subversive.

    Kirill Serebrennikov est né en 1969 à Rostov, ville du sud-est de la Russie. Normalement voué aux sciences physiques qu'il étudie à l'université jusqu'en 1992, il célèbre l'obtention de son diplôme dans le théâtre étudiant. En 2001, il crée Plasticine de Vassily Sigarev au Centre de dramaturgie et de mise en scène de Moscou. Les spectacles de Kirill Serebrennikov – entre autres Some Explicit Polaroids de Mark Ravenhill, Les Petits Bourgeois de Maxim Gorki, L'Opéra de quat'sous de Bertolt Brecht, L'Appartement de Zoïka de Mikhaïl Boulgakov ou Antoine et Cléopâtre de Shakespeare – sont  ensuite accueillis au Théâtre Pouchkine, au Théâtre Sovremennik et au Théâtre d'Art de Moscou. Kirill Serebrennikov a aussi dirigé de nombreux opéras dans des théâtres comme le Bolchoï, le Mariinsky, et le Komische Oper à Berlin. Primé en 1999 pour ses réalisations télévisées, il crée des films pour le cinéma depuis 1998, parmi lesquels Playing the Victim, meilleur film au Festival international du film à Rome en 2006. Il a participé à la compétition officielle de la Mostra de Venise avec Betrayal (Izmena), et au Festival de Locarno avec Yuri's Day (Yuriev Day). Depuis 2005, Kirill Serebrennikov est le directeur artistique du Festival international d'art moderne Territory, ainsi que le directeur artistique du nouveau Gogol Center à Moscou depuis sa réouverture en 2012.

    Lars von Trier
    réalise Les Idiots en 1998, selon les règles établies dans le Dogme 95. Ce manifeste qu'il rédige avec Thomas Vinterberg – l'auteur du film Festen – et qui fédère deux autres réalisateurs danois, Søren Kragh-Jacobsen et Kristian Levring, oppose aux tendances technologiques et commerciales du cinéma contemporain une sobriété et une économie de moyens qui le ramèneraient à son essence. Sous les traits du documentaire, Les Idiots est une fiction qui suit l'expérience d'un groupe de jeunes Danois déterminés à traquer la bêtise environnante en extériorisant leur «idiot intérieur».

  • Distribution

    Mise en scène et costumes Kirill Serebrennikov
    Texte et dramaturgie Valery Pecheikin
    Scénographie Kirill Serebrennikov, Vera Martynova
    Chorégraphie Alevtina Rudina
    Lumière Igor Kapustin
    Traduction pour surtitrage Macha Zonina

    Yulia Aug Madame
    Filipp Avdeev/Aleksandr Gorchilin Pixel
    Olga Dobrina Masha
    Ruslana Doronina L'entraîneur à la piscine, La secrétaire au tribunal,
    La chef de la secrétaire, Olga Woof, La juge
    Oksana Fandera Karina
    Sergey Galakhov L'officier de police au tribunal, Le serveur, L'agent, Le policier, Le frère de Masha, Un homme, Le gestionnaire, Le mari de Karina
    Oleg Guchin L'avocat, L'acheteur, Le chef de Sergey, Kachan, Un homme, Le père de Karina
    Ilya Kovrizhnykh Sergey
    Olga Naumenko La juge, La femme au foyer, La tante d'Elisey, La mère de Karina
    Aleksandra Revenko Katya
    Ilya Romashko Elisey
    Artem Shevchenko Kuba
    Semen Shteinberg Doc
    Anton Vasyliev Pasha
    et la participation de Mathieu Beaufort, Laura Deleaz, Amandine Huynh, Nedjma Ortiz, Clément Paimpara

    Production

    Production Gogol Center (Moscou)
    Avec le soutien de l'Ambassade de France en Russie et de l'Institut français en Russie, de l'Onda Office national de diffusion artistique et de EN+ Group

en savoir +