• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 
    • ¿Qué haré yo con esta espada?

    • Théâtre / Spectacle
    • ¿Qué haré yo con esta espada?

    • Théâtre / Spectacle

En pratique

  • Que ferai-je, moi, de cette épée ? Approche de la loi et du problème de la beauté

    Mise en scène ANGÉLICA LIDDELL

    Madrid - Tokyo

  • > Cloître des Carmes

    Création 2016

    Spectacle en espagnol, français et japonais surtitré en français.

    Durée : 4h40 entractes compris

  • Certaines scènes de ce spectacle peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes.

 

M

6

J

7

22h

V

8

22h

S

9

D

10

22h

L

11

22h

M

12

22h

M

13

22h

J

14

V

15

S

16

D

17

L

18

M

19

M

20

J

21

V

22

S

23

D

24

en images

¿Qué haré yo con esta espada? © Christophe Raynaud de Lage

¿Qué haré yo con esta espada? © Christophe Raynaud de Lage

¿Qué haré yo con esta espada? © Christophe Raynaud de Lage

¿Qué haré yo con esta espada? © Christophe Raynaud de Lage

¿Qué haré yo con esta espada? © Christophe Raynaud de Lage

¿Qué haré yo con esta espada? © Christophe Raynaud de Lage

¿Qué haré yo con esta espada? © Christophe Raynaud de Lage

¿Qué haré yo con esta espada? © Christophe Raynaud de Lage

¿Qué haré yo con esta espada? © Christophe Raynaud de Lage

 

présentation

  • Angélica Liddell utilise tous les artifices d'un théâtre où la beauté, l'érotisme et la mort se mêlent inextricablement pour fouiller au plus profond de la nature humaine. Une manière de tenter d'exprimer l'inexprimable. Avec une sincérité sans faille et une force explosive, la metteuse en scène madrilène s'expose pour se questionner. Et de son cri bouleversant de détresse, et de son cri si profondément humain d'espoir, elle cherche à faire triompher la loi de la poésie face à la loi de l'État. Terriblement troublée par la violence d'Issei Sagawa, japonais cannibale de sa camarade étudiante, et par celles des meurtriers des attentats de Paris de novembre 2015, elle propose avec ¿ Qué haré yo con esta espada ? (Que ferai-je, moi, de cette épée ?) un voyage entre Tokyo et Paris. Un aller-retour pour libérer dans la fiction les instincts homicides souvent enfouis dans les tréfonds de l'être humain. Avec ses compagnons de route, Hölderlin, Cioran, Mishima et Nietzsche, elle revient aux origines de la tragédie et cherche à transformer sur le plateau la violence réelle en violence mythologique. Utilisant sa force d'actrice pour dire la fragilité des désirs, dynamitant la morale bourgeoise et bien-pensante, Angélica Liddell nous amène dans des lieux où il est impossible d'être tranquille.

    Angélica Liddell
    Sur le plateau du théâtre et dans chacune de ses propositions artistiques, Angélica Liddell est à la fois auteure, metteuse en scène, scénographe, comédienne, performeuse. Depuis 1993 et la création de sa compagnie
    Atra Bilis (Bile Noire), elle décline les mots de la douleur, entre confessions intimes et imprécations puissantes. Chez elle « tout passe par le corps pour atteindre l'esprit ». Et rien ne semble l'arrêter pour creuser au plus profond de l'inexplicable et de l'inexprimable. Tout ce qui se cache dans les zones les plus sombres de l'être humain, les zones les plus dangereuses à traverser, constitue pour Angélica Liddell des appuis pour révéler une beauté qui pourrait sauver. Venue pour la première fois au Festival d 'Avignon avec L'Année de Richard et La Casa de la Fuerza (2010), puis avec Maudit soit l'homme qui se confie en l'homme (2011),Ping Pang Qiu et Todo el cielo Sobre la Tierra (El syndrome de Wendy) (2013), elle est constamment loin des provocations gratuites. Totalement investie dans le cérémonial qu'elle invente sur le plateau, Angélica Liddell surprend en refusant de « feindre avec la vérité », en organisant minutieusement le chaos d'où peuvent quelquefois surgir tendresse et humour.

  • Distribution

    Texte, mise en scène, scénographie et costumes Angélica Liddell
    Lumière Carlos Marquerie
    Son Antonio Navarro

    Avec Victoria Aime, Louise Arcangioli, Paola Cabello Schoenmakers, Sarah Cabello Schoenmakers, Lola Cordón, Marie Delgado Trujillo, Greta García, Masanori Kikuzawa, Angélica Liddell, Gumersindo Puche, Estíbaliz Racionero Balsera, Ichiro Sugae, Kazan Tachimoto, Irie Taira, Lucía Yenes et la participation de figurants

    Production

    Production Ianquinandi SL
    Coproduction Festival d'Avignon
    Avec le soutien de la Communauté de Madrid et de la Japan Foundation, Festival/Tokyo


    Que ferai-je, moi, de cette épée? de Angélica Liddell, traduction Christilla Vasserot, est publié aux éditions Les Solitaires intempestifs.

en savoir +

En tournée