• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 

En pratique

 

M

6

J

7

V

8

S

9

D

10

L

11

M

12

M

13

18h

J

14

18h

V

15

18h

S

16

18h

D

17

18h

L

18

M

19

M

20

J

21

V

22

S

23

D

24

en images

Tigern © Christophe Raynaud de Lage

Tigern © Christophe Raynaud de Lage

Tigern © Christophe Raynaud de Lage

Tigern © Christophe Raynaud de Lage

Tigern © Christophe Raynaud de Lage

Tigern © Christophe Raynaud de Lage

Tigern © Christophe Raynaud de Lage

Tigern © Christophe Raynaud de Lage

Tigern © Christophe Raynaud de Lage

Tigern © Christophe Raynaud de Lage

Tigern © Christophe Raynaud de Lage

Tigern © Christophe Raynaud de Lage

 

présentation

  • Un chauffeur de taxi, des touristes, trois volatiles et quelques autres témoignent. Tous ont eu affaire à Mihaela, une étrange créature apparemment peu au fait des us et coutumes locales et tous hésitent sur son identité : il, elle, cet individu... Et pour cause, Mihaela est une tigresse, une tigresse qui s'est échappée du zoo pour découvrir la ville et le monde. À travers cette fable fantasque, dont la narration répond aux codes du film documentaire, Gianina Cărbunariu et Sofia Jupither livrent une satire joyeuse et puissante de notre rapport à l'étranger. Le regard est tendre mais sans concession : La Tigresse est l'histoire d'êtres vulnérables mais tous intégrés au système urbain - du sans domicile au banquier - qui manifestent désarroi, mesquinerie et parfois même violence dès lors qu'ils sont confrontés à l'altérité. Si l'ombre de Ceaușescu plane à un moment donné sur la vraie/fausse ville en panique, ce sont bien les démons européens contemporains qui menacent. Sofia Jupither évite costumes et décors figuratifs, préférant dessiner un espace abstrait où les récits subjectifs se transforment en bruits médiatiques. Ses cinq comédiens campent des archétypes plus que des personnages, tendant au public un miroir troublant mais non déformant.

    Sofia Jupither
    Sofia Jupither prend le risque de paraître naïve et l'assume : si elle fait du théâtre, c'est pour comprendre, sans jamais juger, les individus et les raisons qui motivent leurs actes, mêmes les plus étranges et les plus cruels. Depuis 2001 en Suède et depuis 2005 en Norvège, elle rencontre un grand succès, en particulier avec des mises en scène d'auteurs scandinaves classiques – Ibsen et Strindberg – et contemporains – Jon Fosse et Lars Norén. Chez ce dramaturge, son concitoyen, elle apprécie l'empathie qu'il manifeste dans son entreprise de description clinique du contemporain. Dans le cadre du projet européen Villes en scène/Cities on stage, son texte Fragmente est monté par Sofia Jupither en 2012 à Göteborg. C'est dans ce même cadre qu'elle fait la rencontre de la dramaturge roumaine Gianina Cărbunariu et qu'elle décide d'aborder avec La Tigresse un registre dramatique inédit pour elle : un théâtre composite, distancié, privilégiant une adresse directe au public. Une expérience nouvelle qui a toutefois en commun avec ses précédentes créations, le désir de montrer que tout dans l'homme est humain.

    Gianina Cărbunariu
    Le théâtre de Gianina Cărbunariu, brut et sans concession, oscille entre énergie de la révolte et désillusion. Montées dans les théâtres du monde entier, ses pièces posent un regard alternatif sur la Roumanie contemporaine tout en nous interpellant, plus universellement, sur les représentations occidentales du progrès et de la réussite. Son écriture et ses mises en scène sont emblématiques d'un renouveau du théâtre politique européen, venu de l'Est, qui prend à bras le corps les questions du modèle d'intégration communautaire, des replis identitaires et de l'action collective. Au Festival d'Avignon, elle a présenté en 2014 Solitaritate, dans le cadre du projet européen Villes en scène/Cities on Stage. Un documenteur a été l'objet d'une fiction radiophonique sur France Culture et d'une lecture dans le cadre des Rencontres d'été de la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon (2014), tout comme son texte La Tigresse.

  • Distribution

    Texte Gianina Cărbunariu
    Traduction Inger Johannson
    Mise en scène Sofia Jupither
    Scénographie Erlend Birkeland
    Costumes Maria Geber
    Lumière Ellen Ruge
    Masques Gunilla Petterson
    Son Hobi Jarne

    Avec David Fukamachi Regnfors, Fredrik Gunnarson, Anders Hambraeus, Åsa Persson, Jonas Sjöqvist

    Production

    Production Jupither Josephsson Theatre Company
    Coproduction Royal Dramatic Theatre Stockholm, Malmö City Theatre, Folkteatern Gothenburg, Riksteatern, Örebro Länsteater, Festival d'Avignon
    Avec le soutien du Kulturbryggan, PostkodLotteriets Kulturstiftelse, Stockholm City Council, Kulturrådet, ProSuecia Foundation, Institut culturel suédois, Institut culturel roumain, et du programme Culture de l'Union européenne dans le cadre de Villes en scène/Cities on stage

    La Tigresse
    de Gianina Cărbunariu, traduction Alexandra Lazarescou est publié aux éditions Actes Sud-Papiers.

     

en savoir +

En tournée