• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 
    • DREAM MANDÉ - DJATA

    • Musique - Récit / Spectacle
    • DREAM MANDÉ - DJATA

    • Musique - Récit / Spectacle

En pratique

 

J

6

V

7

S

8

D

9

L

10

M

11

M

12

J

13

V

14

S

15

D

16

L

17

M

18

M

19

J

20

V

21

S

22

D

23

L

24

M

25

M

26

en images

Dream mandé - Djata © Christophe Raynaud de Lage

Dream mandé - Djata © Christophe Raynaud de Lage

Dream mandé - Djata © Christophe Raynaud de Lage

Dream mandé - Djata © Christophe Raynaud de Lage

Dream mandé - Djata © Christophe Raynaud de Lage

Dream mandé - Djata © Christophe Raynaud de Lage

Dream mandé - Djata © Christophe Raynaud de Lage

Dream mandé - Djata © Christophe Raynaud de Lage

Dream mandé - Djata © Christophe Raynaud de Lage

Dream mandé - Djata © Christophe Raynaud de Lage

Dream mandé - Djata © Christophe Raynaud de Lage

Dream mandé - Djata © Christophe Raynaud de Lage

Dream mandé - Djata © Christophe Raynaud de Lage

Dream mandé - Djata © Christophe Raynaud de Lage

Dream mandé - Djata © Christophe Raynaud de Lage

Dream mandé - Djata © Christophe Raynaud de Lage

Dream mandé - Djata © Christophe Raynaud de Lage

Dream mandé - Djata © Christophe Raynaud de Lage

 

présentation

  • « Après chaque audience royale, un griot se lève et fait le récit de ce qui vient d'être accompli pour que la décision prise s'ajoute à l'Histoire. Son second est le dépositaire de cette parole, rendue aussi matérielle que le cuir, le fer ou la terre. Le griot ne doit dire que la vérité, que ce qu'il a entendu d'un autre griot. C'est aussi à lui qu'il revient de détruire la parole pour construire une autre parole – c'est-à-dire un autre royaume. » Rokia Traoré, au XXIe siècle, rend hommage à l'art multiséculaire des griots d'Afrique de l'Ouest : entourée de deux musiciens, elle raconte l'épopée de l'empereur Soundiata Keïta dans l'Afrique du XIIIe siècle. Son récit en français est entrelacé de scènes jouées, de récits et de chants classiques mandingues, tels qu'ils lui ont été transmis par des griots dont les familles ont conservé, de génération en génération, le trésor immatériel de l'histoire d'un peuple de tradition orale. Des prophéties annonçant la naissance miraculeuse de l'homme qui unifiera le Mandé, jusqu'à l'établissement d'une charte de droits par l'empereur décidant d'asseoir son règne sur le respect et non sur la cupidité ou la violence, un étonnant récit venu du lointain passé de l'Afrique où le continent se construisait déjà sur la base d'énergies et de synergies propres.

     

    Rokia Traoré
    Peu de parcours artistiques sont à la fois aussi libres et aussi enracinés que celui de Rokia Traoré. D'ailleurs, on l'a souvent dite unique, post-traditionnelle, mutante, tant elle se trouve avec facilité à des carrefours inconnus, à des confluences imprévisibles et pourtant dessinées par son histoire personnelle. Rokia Traoré est une voix très malienne pour la puissance et le timbre, mais volontiers folk pour la vertu du retrait et de la précision, et tout autant rock dans son goût de la rencontre, de la turbulence et du choc. Ce qui la marque à jamais? Aux armes et cætera de Serge Gainsbourg, que son père mettait très fort le matin, un 33 tours d'Ella Fitzgerald, les albums de Joan Baez, Tracy Chapman, Mark Knopfler, mais aussi Ali Farka Touré ou des cassettes de griots lorsque, plus tard à Bamako, ses amis maliens n'écoutent que du rap. Si Rokia Traoré est vue comme une icône de la world music, célébrée pour l'élégance d'une musique incarnant la culture sans frontières du nouveau siècle, elle est aussi par ses chemins singuliers – un spectacle écrit avec Toni Morrison et mis en scène par Peter Sellars, assimilation de l'héritage des griots, alors qu'elle n'appartient pas à leur caste – le symbole d'un Mali en mouvement. Au Festival d'Avignon, la chanteuse présente une nouvelle audace, à la fois pour sa culture et pour sa carrière de chanteuse.


    Soundiata Keïta
    L'épopée de Soundiata Keïta est à la fois l'histoire et la légende de l'Afrique de l'Ouest. Entre 1235 et 1255 environ, il règne sur l'empire du Mandé qu'il unifie et pacifie après avoir vaincu Soumaoro Kanté, roi fourbe et cruel. Mêlant faits incontestables et événements fantastiques, le récit de sa vie et de son règne a été transmis pendant des siècles par la seule voix des griots mandingues. Prophéties, sorts magiques et exploits guerriers sont perpétués pour célébrer un souverain soucieux des libertés de son peuple, énumérées dans la fondatrice charte de Kouroukan Fouga.

  • Distribution

    Texte, conception, musique Rokia Traoré
    Dramaturgie Jan Goossens
    Scénographie Kurt Bethuyne, Rokia Traoré
    Lumière Kurt Bethuyne
    Son Massimo Cugini
    Costumes Check et Pap Fall
    Regard extérieur Peter Sellars

    Avec Rokia Traoré, Mamadyba Camara (kora), Mamah Diabaté (ngoni)

    Production

    Production Rock'A Sound live
    Coproduction Festival d'Avignon
    Avec le soutien de la Sacem, de la Spedidam et Les Activités sociales de l'énergie pour la 71e édition du Festival d'Avignon
    Résidence Fondation Passerelle (Bamako)
    En partenariat avec France Médias Monde

en savoir +

En tournée

ET...

  • Spectacle
  • UNWANTED

    • Chartreuse de Villeneuve lez Avignon
    • Durée : 1h15
     
 
  • TICHÈLBÈ

  • SANS REPÈRES

  • FIGNINTO - L'ŒIL TROUÉ

    • Théâtre Benoît-XII
    • Durée : 1h45
     
 
  • Spectacle
  • BASOKIN

    • Cour du collège Vernet
    • Durée : 1h15
     
 
 
  • Spectacle
  • KALAKUTA REPUBLIK

    • Cloître des Célestins
    • Durée : 1h30 entracte compris
     
 
  • Spectacle
  • FEMME NOIRE

    • Cour d'honneur du Palais des papes
    • Durée : 1h30 estimée