• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 

En pratique

  • Centre Pénitentiaire Avignon-le Pontet - Olivier Py

    Avignon

    Les représentations de Hamlet sont conditionnées aux autorisations de sortie délivrées, quelques jours avant, par l'autorité judiciaire. Dans le cas où les représentations ne pourraient avoir lieu, les spectateurs en seraient personnellement prévenus.

  • > Maison Jean Vilar

    Durée : 1h15

  • En raison de la particularité de ce projet, gratuit et à la jauge très restreinte, une liste de spectateurs est constituée dès le 12 juin sur Internet (espace "Mon compte") et à la billetterie du Cloître Saint-Louis. Afin de favoriser l'équité, un tirage au sort aura lieu le samedi 1er juillet et chaque spectateur sera personnellement informé.

 

J

6

V

7

S

8

D

9

L

10

M

11

M

12

J

13

V

14

S

15

D

16

L

17

M

18

M

19

J

20

V

21

15h

S

22

15h

18h

D

23

L

24

M

25

M

26

en images

Hamlet © Christophe Raynaud de Lage

Hamlet © Christophe Raynaud de Lage

Hamlet © Christophe Raynaud de Lage

Hamlet © Christophe Raynaud de Lage

Hamlet © Christophe Raynaud de Lage

Hamlet © Christophe Raynaud de Lage

Hamlet © Christophe Raynaud de Lage

Hamlet © Christophe Raynaud de Lage

 

présentation

  • Le 8 juillet 2016, les détenus du centre pénitentiaire d'Avignon-Le Pontet jouent Hamlet dans leur gymnase. Alors qu'ils s'étaient inscrits à un atelier de création théâtrale dirigé par Olivier Py, sans savoir si l'aventure résisterait au quotidien de la prison, ils entendent ce jour les rappels. Les spectateurs présents, un parterre composé de prisonniers, de personnels et de politiques sont émus par cette interprétation resserrée du chef d'oeuvre de Shakespeare. Lançant un sonore « Libérez Hamlet ! », quelques-uns ne cachent pas leur désir de voir l'aventure se poursuivre au-delà des murs, c'est-à-dire en plein coeur de la programmation du Festival d'Avignon, l'été. Tous souhaitent que le public partage cette version intense, réécrite « sans obscurité » par le metteur en scène, jouée par dix hommes habillés comme eux et qui se livrent avec courage sur le plateau nu. « Ce serait grandiose » confie celui qui interprète alors Claudius. Un an plus tard, le rêve est à portée de main : les détenus permissionnables de cette aventure humaine et artistique se retrouveront à la Maison Jean Vilar sur une scène qui leur est dédiée. Une situation inédite ? « Quand j'entends sonner les trompettes du Festival d'Avignon en prison, c'est aussi inédit. Pourtant, j'ai l'impression d'être au coeur même du projet de théâtre populaire : créer du lien », souligne Olivier Py.

     

    Centre Pénitentiaire d'Avignon-Le Pontet
    Dans le cadre de sa politique d'accessibilité de la culture à tous les publics, le Festival d'Avignon développe depuis 2004 un partenariat avec le centre pénitentiaire d'Avignon-Le Pontet. En 2014, à la demande d'Olivier Py, ce partenariat s'intensifie grâce à la mise en place d'un atelier de création qu'il dirige avec Enzo Verdet. Depuis, il a signé avec et pour les détenus de l'établissement : Prométhée enchaîné (2015), Hamlet (2016) et Antigone (2017). La proposition d'Olivier Py au centre pénitentiaire d'Avignon-Le Pontet n'a pas bénéficié qu'aux détenus de l'atelier de création théâtrale. En 2015, alors que le metteur en scène répète Prométhée enchaîné avec les comédiens amateurs, les participants de l'atelier vidéo prennent des images. Ils renouvellent l'opération en filmant ensuite la représentation de la pièce. Une opération qui se renouvelle avec Hamlet l'année suivante. En 2016, les deux films retraçant l'aventure de Prométhée en prison ont trouvé leur place à La Nef des images où sont projetés, en accès libre, les trésors audiovisuels du Festival d'Avignon depuis 1947. Une programmation qui revient sur les moments forts de la plus importante et ancienne manifestation culturelle au monde dont l'on ne connaît pas l'entièreté du travail souterrain.

     

    Olivier Py
    Metteur en scène de théâtre et d'opéra, dramaturge, réalisateur mais aussi comédien et poète, Olivier Py est une personnalité marquante du monde du théâtre contemporain. Né à Grasse en 1965, il entre au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris en 1987. L'année suivante, il signe sa première pièce, Des Oranges et des Ongles. En 1997, il prend la direction du Centre dramatique national d'Orléans qu'il quitte en 2007 pour diriger l'Odéon-Théâtre de l'Europe. En 2013, il devient le premier metteur en scène nommé à la tête du Festival d'Avignon depuis Jean Vilar. Artiste engagé, il met en scène de nombreuses pièces où la parole théâtrale place la politique au centre, Les Sept contre Thèbes, Les Suppliantes, Les Perses et Prométhée enchaîné d'Eschyle, Le Roi Lear de Shakespeare, ou encore des textes personnels comme Requiem pour Srebrenica ou Adagio [Mitterrand, le secret et la mort]... En janvier 2017, à la FabricA du Festival d'Avignon, il propose aux élèves d'Avignon et aux alentours de se pencher sur la question syrienne lors de l'opération « Et vous, Alep ? ». Quel que soit le lieu, quelle que soit l'estrade, Olivier Py s'exprime régulièrement sur la politique culturelle en France et en Europe, contre la montée des fascismes et pour dénoncer toutes formes d'injustices sociales et humanitaires.

  • Distribution

    Texte William Shakespeare, Olivier Py
    Ateliers de création théâtrale dirigés par Olivier Py, Enzo Verdet

    Avec les participants de l'atelier théâtre Andria, Choukri, Hakim, Jean-Michel, Maamar, Paulu Pierre-Eric, Sylvain, Yannis, Youcef

    Production

    Production Festival d'Avignon
    Avec le soutien de la Fondation M6, du Fonds interministériel de prévention de la délinquance / Ministère de l'Intérieur

en savoir +

En tournée

ET...

 
  • Spectacle
  • LES PARISIENS

    • La FabricA
    • Durée : 4h30 estimées entracte compris