• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 
    • SOPRO

    • Théâtre / Spectacle
    • SOPRO

    • Théâtre / Spectacle

En pratique

 

J

6

V

7

22h

S

8

22h

D

9

22h

L

10

22h

M

11

M

12

22h

J

13

22h

V

14

22h

S

15

22h

D

16

22h

L

17

M

18

M

19

J

20

V

21

S

22

D

23

L

24

M

25

M

26

en images

Sopro © Christophe Raynaud de Lage

Sopro © Christophe Raynaud de Lage

Sopro © Christophe Raynaud de Lage

Sopro © Christophe Raynaud de Lage

Sopro © Christophe Raynaud de Lage

Sopro © Christophe Raynaud de Lage

Sopro © Christophe Raynaud de Lage

Sopro © Christophe Raynaud de Lage

Sopro © Christophe Raynaud de Lage

Sopro © Christophe Raynaud de Lage

Sopro © Christophe Raynaud de Lage

Sopro © Christophe Raynaud de Lage

Sopro © Christophe Raynaud de Lage

 

présentation

  • Quand le théâtre serait en ruines, quand ne resterait rien des murs, des bureaux, des coulisses, des machines, du décor, quelqu'un subsisterait : le poumon du lieu mais aussi du geste théâtral, le souffleur. Les voix, les sons, les musiques qui d'habitude habillent la scène sont maintenant en retrait et la respiration du théâtre entier, ce que personne n'entend, pour une fois, est devant. Gardienne de la mémoire et de la continuation, une femme a passé toute sa vie dans ce bâtiment où chaque jour on a joué, où on s'est réuni. Ce soir, elle souffle ses histoires, des vraies, des fausses, toutes écloses au théâtre. Elle est à vue, en scène. Tiago Rodrigues sort de sa boîte, de sa « maison », ce métier en voie d'extinction et convainc celle qui n'a toujours eu que le bout des doigts sur scène de venir « souffler » une époque disparue. Entrant par elle dans l'âme et la conscience d'un endroit à part, il tente de comprendre comment ce lieu respire et adopte son rythme. En un même mouvement, les comédiens donnent leur timbre au murmure des fantômes que la souffleuse exhale. On en vient à avant ; avant que le texte existe, avant que la voix porte, dans un jeu d'avant-jeu où le théâtre prend sa grande inspiration.


    Tiago Rodrigues
    Comédien portugais, Tiago Rodrigues n'a d'abord d'autre ambition que de jouer avec des gens qui voudraient inventer ensemble des spectacles. Sa rencontre avec le tg STAN en 1997, lorsqu'il a 20 ans, marque définitivement son attachement à l'absence de hiérarchie au sein d'un groupe en création. La liberté de jeu et de décision donnée au comédien influencera pour toujours le cours de ses spectacles. Tiago Rodrigues se trouve ainsi plusieurs fois, dès le début de son parcours, dans la position d'initiateur et signe peu à peu des mises en scène et des écritures qui lui « tombent dessus ». Lancé, il écrit parallèlement des scénarios, des articles de presse, des poèmes, des préfaces, des tribunes. En 2003, il fonde avec Magda Bizarro la compagnie Mundo Perfeito au sein de laquelle il crée de nombreux spectacles sans s'installer dans un lieu fixe, devenant l'invité d'institutions nationales et internationales. En France, il présente notamment au Festival d'Avignon en 2015 sa version en portugais d'Antoine et Cléopâtre d'après Shakespeare, qui paraît, comme toutes ses pièces traduites en français, aux éditions Les Solitaires intempestifs. By Heart et Bovary sont présentés en 2013 au Théâtre de la Bastille, qui l'invite par la suite à mener une « occupation » du théâtre durant deux mois au printemps 2016. À la tête du Teatro Nacional Dona Maria II à Lisbonne depuis trois ans, Tiago Rodrigues conserve une économie de moyens qu'il s'est appropriée comme grammaire personnelle et il devient, à plus large échelle, lanceur de ponts entre villes et entre pays, hôte et promoteur d'un théâtre vivant.

  • Distribution

    Texte et mise en scène Tiago Rodrigues
    Scénographie et lumière Thomas Walgrave
    Son Pedro Costa
    Costumes Aldina Jesus
    Assistanat à la mise en scène Catarina Rôlo Salgueiro

    Avec Isabel Abreu, Beatriz Brás, Sofia Dias, Vitor Roriz, João Pedro Vaz, Cristina Vidal

    Production

    Production Teatro Nacional D. Maria II (Lisbonne)
    Coproduction ExtraPôle Provence-Alpes-Côte d'Azur*, Festival d'Avignon, Théâtre de la Bastille, La Criée Théâtre national de Marseille, Le Parvis Scène nationale Tarbes
    Pyrénées, Théâtre Garonne scène européenne (Toulouse), Teatro Viriato (Viseu), Festival Terres de Paroles
    Avec le soutien de l'Ambassade du Portugal en France - Centre culturel Camões à Paris, l'Onda

    *Plateforme de production soutenue par la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur rassemblant le Festival d'Avignon, le Festival de Marseille, le Théâtre National de Nice, le Théâtre National de la Criée, Les Théâtres et la Friche la Belle de Mai

en savoir +

ET...

  • Surtitrage - Lunettes connectées

    • Durée : les 9, 13, 14, 15 et 16 juillet
      Service gratuit, réservation obligatoire auprès de la billetterie du Festival (nombre de lunettes limité)
     
  • PANTHÉA/Theatre in Paris, le Festival d’Avignon et le Ministère de la Culture et de la Communication proposent un service de surtitrage individuel multilingue sur lunettes connectées qui permet de lire les surtitres sans quitter le spectacle des yeux (en français, anglais et arabe pour Antigone). Compatible avec des lunettes de vue.

 
 
 
 
 
  • Théâtre et pouvoir

  • Avec Théâtre/Public

    • Site Louis Pasteur Supramuros de l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse
    • Durée : 1h30