• Vous recherchez :

 
  • Filtres optionnels :

 
    • TRISTESSE ET JOIE
      DANS LA VIE DES GIRAFES

    • Théâtre - Jeune public / Spectacle
    • TRISTESSE ET JOIE
      DANS LA VIE DES GIRAFES

    • Théâtre - Jeune public / Spectacle

En pratique

 

J

6

V

7

S

8

D

9

L

10

M

11

M

12

J

13

V

14

15h

S

15

11h

15h

D

16

11h

15h

L

17

M

18

11h

15h

M

19

11h

J

20

V

21

S

22

D

23

L

24

M

25

M

26

en images

Tristesse et joie dans la vie des girafes © Christophe Raynaud de Lage

Tristesse et joie dans la vie des girafes © Christophe Raynaud de Lage

Tristesse et joie dans la vie des girafes © Christophe Raynaud de Lage

Tristesse et joie dans la vie des girafes © Christophe Raynaud de Lage

Tristesse et joie dans la vie des girafes © Christophe Raynaud de Lage

Tristesse et joie dans la vie des girafes © Christophe Raynaud de Lage

Tristesse et joie dans la vie des girafes © Christophe Raynaud de Lage

Tristesse et joie dans la vie des girafes © Christophe Raynaud de Lage

Tristesse et joie dans la vie des girafes © Christophe Raynaud de Lage

Tristesse et joie dans la vie des girafes © Christophe Raynaud de Lage

Tristesse et joie dans la vie des girafes © Christophe Raynaud de Lage

Tristesse et joie dans la vie des girafes © Christophe Raynaud de Lage

 

présentation

  • Tout commence par la découverte de Girafe, petite fille surnommée ainsi par sa maman récemment disparue. Du haut de ses 9 ans, elle met à jour un enchaînement aussi logique que chaotique : « l'homme qui est son père » est un artiste au chômage, il ne parvient pas à « mériter de l'argent », ce manque d'argent lui interdit la télévision câblée « qui n'est pas un luxe parce qu'il y a des chaînes comme Discovery Channel ». Forte de ce raisonnement, Girafe part, accompagnée de son ours en peluche Judy Garland, à la recherche du sésame qui paiera l'abonnement. De ses rencontres dans les rues de Lisbonne, elle en vient à comprendre que les adultes ne peuvent pas combler tous les manques, surtout ceux qui se révèlent plus graves que le manque d'argent. Pour suivre l'odyssée de cette petite fille, férue de définitions et riche en questions, Thomas Quillardet dresse la cartographie fluctuante de son monde et des représentations qu'elle en a. Les quatre acteurs font avancer ce conte sans morale qui multiplie lieux et personnages pour faire grandir l'enfant. Sans savoir si le monde est trop petit pour sa grande taille, Girafe fera fi des échelles pour aller dans son sens : celui d'une vitalité apaisée, d'une confiance retrouvée où tristesse et joie se mêlent et fondent l'existence...

     

    Thomas Quillardet
    Thomas Quillardet se consacre à la mise en scène dès 2003 en créant Les Quatre Jumelles de Copi et Le Baiser sur l'asphalte de Nelson Rodrigues, lors du festival Teatro em Ombras qu'il organise à Paris en 2005 et qui promeut les dramaturgies du Brésil, pays auquel il est très attaché. Lauréat de la « Villa Médicis hors les murs », il met en scène en 2007 Le Frigo et Loretta strong de Copi, auteur qu'il affectionne particulièrement. Dès lors, Thomas Quillardet traduit des auteurs brésiliens et portugais. Fusionnant leurs compagnies, Aurélien Chaussade, Maloue Fourdrinier, Claire Lapeyre Mazérat, Aliénor Marcadé-Séchan et Thomas Quillardet fondent le collectif Jakart. Il y met notamment en scène Le Repas de Valère Novarina, L'Histoire du rock par Raphaèle Bouchard de Marcio Abreu, La Villégiature de Goldoni aux côtés de Jeanne Candel et Les Autonautes de la Cosmoroute, d'après Julio Cortázar et Carole Dunlop. En 2009, Thomas Quillardet séjourne de nouveau au Brésil pour mettre en scène L'Atelier volant de Valère Novarina. En 2014, il conquiert une première fois le jeune public en créant Les Trois Petits Cochons à la Comédie française. En 2017, Thomas Quillardet adapte, avec Marie Rémond et un nouveau groupe d'acteurs, deux scénarios d'Eric Rohmer, et crée Où les coeurs s'éprennent.

     

    Tiago Rodriges
    Comédien et metteur en scène actuellement directeur du Teatro N. Dona Maria II à Lisbonne, Tiago Rodrigues était sur scène avant d'être à la table. Écrivant pour la presse, le cinéma, la télévision, et préfaçant aussi des ouvrages poétiques, il publie en France ses pièces aux Solitaires intempestifs. Les années 2015 et 2016 permettent au public français de découvrir By Heart, Bovary, Tristesse et joie dans la vie des girafes, qui sont les traces visibles d'une d'écriture toujours en travail au gré des répétitions. Au Festival d'Avignon, Tiago Rodrigues a présenté en 2015 Antoine et Cléopâtre au Théâtre Benoît-XII avant de revenir en 2017 avec Sopro.

  • Distribution

    Texte Tiago Rodrigues
    Traduction et mise en scène Thomas Quillardet
    Scénographie Lisa Navarro
    Lumière Sylvie Melis
    Costumes Frédéric Gigout
    Assistanat à la mise en scène Claire Guièze

    Avec Marc Berman, Jean-Toussaint Bernard, Maloue Fourdrinier, Christophe Garcia

    Production

    Production 8 avril
    Coproduction
     Le Théâtre Scène nationale de Saint-Nazaire, Théâtre Paul Éluard (Choisy-le-Roi), Festival d'Avignon, Théâtre Jean Arp (Clamart), Le Trident Scène nationale de Cherbourg-en-Cotentin, Théâtre de La Coupe d'Or (Rochefort), Festival Terres de Paroles Seine-Maritime - Normandie
    Avec le soutien de Artcena, du Ministère de la Culture Drac Île-de-France, de la Région Ile de France et de la Fondation Raze pour le programme en audiodescription de la 71e édition du Festival d'Avignon
    Avec l'aide du T2G Théâtre de Gennevilliers
    Résidence Le Théâtre Scène nationale de Saint-Nazaire
    Texte traduit à l'initiative de France Culture, avec le soutien de la Maison Antoine Vitez, centre international de la traduction théâtrale.

    Tristesse et joie dans la vie des girafes de Tiago Rodrigues, traduction Thomas Quillardet, est publié aux éditions Les Solitaires intempestifs.

en savoir +

ET...

 
  • Spectacle
  • L'IMPARFAIT

    • Chapelle des Pénitents blancs
    • Durée : 1h
     
 
 
 
 
  • Adama

    • Utopia-Manutention
    • Durée : 1h22